Pierre Frogier, Rassemblement-UMP: "ma confiance a été trahie!"

conf RUMP mission
© NC 1ère

Le président du Rassemblement-UMP a réaffirmé les raisons pour lesquelles son parti refuse de rencontrer la mission d'écoute et de conseil Christnacht-Merle qui a débuté ce lundi ses entretiens en Nouvelle-Calédonie.

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

Selon Pierre Frogier, le Rassemblement-UMP ne pratique pas la politique de la chaise vide, mais souhaite simplement marquer son opposition aux deux personnalités qui composent cette mission d'écoute et de conseil organisée par l'Etat: Alain Christnacht et Jean-François Merle.
 
Le sénateur craint que le scénario de 1998 concernant le corps électoral se reproduise une nouvelle fois avec les "missionnaires" socialistes. Pierre Frogier considère en effet que sa confiance a été trahie dans l'affaire du corps électoral glissant initialement prévu dans l'Accord de Nouméa.
 
Sans compter que Pierre Frogier s'interroge sur l'intérêt d'une telle mission...
 

Les précisions du président du Rassemblement-UMP (interrogé par Charlotte Risch et José Solia)