Disparition du père André Glantenet

deces-pere-glantenet-190814
© NC1ère

Ancien aumônier militaire, le père André Glantenet est mort ce mardi sur le parking du Camp-Est, après avoir rendu visite aux prisonniers. Il avait 72 ans. Un homme courageux qui avait notamment été blessé, en 2002, lors des événements de Saint Louis. 

Gonzague de La Bourdonnaye
Publié le , mis à jour le

Le père André Glantenet est donc mort d'une crise cardiaque, à 72 ans, alors qu'il venait de rendre visite aux prisonniers du Camp-est ( l'unique prison de Nouvelle-Calédonie ). Car cet homme, franc et généreux, n'entendait pas prendre une retraite bien méritée d'aumônier militaire. il lui fallait absolument continuer à s'occuper des autres alors que sa santé, doucement, se dégradait. C'est en Nouvelle-Calédonie qu'il a vécu le dernier tiers de sa vie: il y était installé depuis près de 25 ans. Aumônier de la Gendarmerie , il avait été blessé par balle lors des événements de Saint-louis de 2002, alors qu'il venait s'enquérir de la santé des gendarmes présents sur place.  Il avait, pour celoa, reçu deux des plus hautes distinctions de la République.
Co-fondateur de l'Association Régionale de L'IHEDN NC, il en était , depuis deux ans, l'un des Présidents d'Honneur. Une veillée mortuaire sera organisée ce mercredi  en la cathédrale de Nouméa et une messe sera célébrée , au même endroit, jeudi matin. Le révérend-père André Glantenet sera ensuite inhumé au cimetière de Saint-Louis, au Mont-Dore.


Voici son portrait, en image, signé de Nadine Goapana et de Robert Tamanogi.