Zone de "chevauchement": la relaxe du palangrier chinois a ouvert un vide juridique

ZEE NC VANUATU carte
© NC 1ère

L'affaire du palangrier chinois et la relaxe de la cour d'appel ont mis en avant l'absence d'une réglementation concernant les zones maritimes de la Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. Une situation qui permet aux navires ayant une licence vanuataise de pêcher à proximité des Loyauté et de Yaté!

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

L'affaire du Yu Hu 911 a mis en lumière, une fois de plus, le flou des frontières maritimes avec le Vanuatu.  A ce jour, aucun accord n'est intervenu entre l'Etat français, compétent dans ce domaine, et l'archipel voisin qui délivre de plus en plus de licences à des bateaux de pêche chinois...

La zone dite de "chevauchement" représente environ 400 000 km2! Elle est revendiquée par endroits par la Nouvelle-Calédonie ou par le Vanuatu, jusqu'à présent aucun accord n'a pu être conclu...

Le point en images avec Nadine Goapana et Judith Rostain de NC 1ère