Cour d’assises: jugés pour l'assassinat d’un sans domicile fixe à la Rivière-Salée à Nouméa

assises meurtre rivière salée
© NC 1ère

Un assassinat, jugé jeudi et vendredi aux assises. Dans le box des accusés, deux hommes, dont un âgé de 17 ans au moment des faits, et un jeune majeur de 18 ans.Le 24 octobre 2012, dans un chemin situé à proximité de la rue des colliers blancs à la Rivière Salée, ils avaient battu à mort André Jiako

Sheima Riahi
Publié le , mis à jour le

Tout commence par une soirée organisée dans un garage du quartier, où l’alcool coule à flots. Vers 23h, une bagarre éclate, des coups sont échangés. Sous le choc, André Jiako tombe au sol, inanimé. Pendant que l’auteur du coup quitte les lieux, des personnes présentes sortent la victime, inconsciente, du garage pour la déposer sur la pelouse, à quelques mètres de la fête.

Deux heures plus tard, l’auteur du coup de poing revient à proximité du garage, en compagnie de ses trois compagnons de beuverie. André Jiako, toujours allongé au même endroit, tente de reprendre peu à peu ses esprits. Mais ses bourreaux ne lui laissent aucune chance de survie.

Un détail sordide vient également s’ajouter à cet épouvantable meurtre. Les quatre jeunes font « une prière de condoléances », avant de porter les derniers coups mortels à André Jiako.  

Ce jeudi et ce durant deux jours, la Cour D'Assises de Nouméa se penchera sur ce crime qui avait en 2012 fait couler beaucoup d'encre.


Retour sur les faits avec Charlotte Risch et Claude Lindor



Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête