Nouméa: rencontre avec les dugongs de l'Anse Vata

dugong 2 queensland

Le dugong plus connu sous le nom de vache marine en Nouvelle-Calédonie est une espèce en voie de disparition. Mais fort heureusement, cette animal herbivore semble encore fréquenter nos côtes, et même les plages de la ville de Nouméa...

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

En 2010, Michael Cabrera, plongeur amateur, a fait une première rencontre avec une femelle dugong et son bébé en nageant à l'Anse Vata, une plage très fréquentée de Nouméa. Un moment "magique" pour ce plongeur amateur, surtout qu'il a eu l'occasion de revoir plusieurs fois ces deux vaches marines et donc de voir grandir la petite femelle...

Aujourd'hui, Michel  Cabrera est persuadé que le dugong qui évolue dans les eaux de l'Anse Vata est le bébé qu'il a rencontré pour la première fois il y a quatre ans...Difficile de prouver scientifiquement cette impression, mais dans tous les cas il semble y a voir comme un contact particulier entre cette vache marine et cet homme lorsqu'il nage à ses côtés, toujours à une bonne distance pour ne pas l'effrayer...


Avec un seul petit tous les quatre ou cinq ans, le dugong est une espèce très menacée. La pollution avec l'urbanisation des côtes et les hélices de bateau sont les deux principaux ennemis de cet animal herbivore qui est même parfois aussi chassé pour sa viande! Le dugong est donc officiellement classé comme une une espèce menacée de disparition.

L' Australie et la Nouvelle-Calédonie sont considérées comme les deux seules régions du monde qui peuvent donner une chance de survie à ce sirénien, l'un des derniers représentants de sa famille puisque plusieurs espèces ont déjà disparu...

Il faut donc éviter de les approcher afin de ne pas les effrayer ce qui les feraient fuir nos rivages, inutile donc d'aller sillonner l'Anse Vata pour traquer cette tranquille vache marine!
Sans compter que  leur masse de trois cents kilos en mouvement peuvent représenter un danger pour l'humain, même si c'est un animal qui n'a aucune agressivité...

Le reportage de Brigitte Whaap et de Maurice Ségu de NC 1ère