Pollution dans le sud de la Nouvelle-Calédonie: l'usine de VALE mise à l'arrêt

suite enquête VALE NC
© NC 1ère

Selon les premiers rapport d'expertises, un millier de poissons sont morts et le déversement accidentel d'acide serait bien dû à une erreur humaine. D'après VALE NC la pollution a concerné le creek de la Baie nord mais ne serait pas étendue en Baie de Prony. A Goro, la mobilisation continue.

Par Catherine Léhé (A.P) Publié le , mis à jour le

Depuis vendredi soir, la ligne de production de l’Usine du sud  est totalement arrêtée. Les trois autoclaves ne fonctionnent plus, tout comme l’usine d’acide et la raffinerie.
C’était l’une des exigences de la province sud mais aussi des populations, du collectif Rheebu nu et des coutumiers du Sud.
Ces derniers ont renforcé leur mobilisation et bloqué l’accès au site de l’usine, de la mine et du port au cours de la matinée de vendredi.Conséquence: seulement trois cents salariés ont pu rejoindre le site par voie maritime après la levée des blocages des habitants de l’Ile Ouen.

Ce samedi la mobilisation devrait se poursuivre à Goro même si une rencontre entre les coutumiers du Sud et la direction de Vale a abouti à un accord sur les accès au site vendredi en fin d’après midi. Les personnels nécessaires au maintien de certains équipements seront les seuls à pouvoir accéder à leur poste de travail. 
La centrale de Prony Energy ne peut pas par exemple pas être arrêtée et les circuits de traitement des effluents continueront eux aussi de fonctionner.

L’enquête lancée par VALE Nouvelle-Calédonie tout comme le suivi biologique se poursuivent.
De son côté, La Province Sud a lancé des procédures judiciares à l’encontre de l’industriel pour infractions au code de l’environnement. La collectivité se constituera partie civile aux fins de réparation du préjudice environnemental subi.