Peut-on voter sans carte d'électeur ?

Carte d'électeur française
© NC1ère

En Nouvelle-Calédonie, de nombreux électeurs s'inquiètent de ne pas avoir reçu leur carte d'électeur. Mais faut-il impérativement apporter sa carte d'électeur pour pouvoir voter ? 

Elif Kayi
Publié le , mis à jour le

Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. L'inscription entraîne la réception d’une carte d’électeur. Mais a-t-on besoin d’une carte pour pouvoir voter le jour J ? 
 
C’est la question que s’est posée et se pose encore de nombreux électeurs calédoniens. Beaucoup se demandent en effet pourquoi ils n’ont pas encore reçu leur carte d’électeur alors que l’échéance du premier tour des élections municipales est dimanche prochain.

Quand reçoit-on une carte d'électeur ?
On obtient une carte d’électeur en s’inscrivant sur les listes électorales de la commune dans laquelle on vit. Au terme de la période de révision annuelle des listes électorales, soit après le dernier jour de février, la mairie adresse une carte électorale au nouvel inscrit, au domicile de celui-ci. De nouvelles cartes sont établies lors des opérations de refonte des listes électorales, en général tous les 3 à 5 ans. Idem lors d’un changement d’adresse. Lorsque la personne s'inscrit auprès de sa nouvelle commune, une nouvelle carte d’électeur lui est adressée. Notons qu'il est cependant nécessaire de signaler son changement d'adresse même s'il n'y a pas de changement de commune. 

A-t-on besoin d'apporter sa carte d'électeur pour pouvoir voter ? 
La carte d’électeur n’est pas obligatoire le jour du vote. Pour celles et ceux qui auraient égaré leur carte ou attendraient encore que leur mairie leur adresse une carte, qu’ils se rassurent : s’ils sont bien inscrits sur les listes de leur mairie (pour les nouveaux inscrits, il faut avoir effectué cette démarche au plus tard le 31 décembre 2013), ils pourront sans problème se rendre à leur bureau de vote habituel pour voter.

Quel document faut-il apporter pour pouvoir voter ? 
Pour voter, il faut pouvoir présenter une pièce d’identité. 
 
L’arrêté du 12 décembre 2013 liste les différentes pièces valables. 
 
Ces deux documents peuvent être présentés en cours de validité ou périmés :
- Carte nationale d'identité 
- Passeport 
 
Tous les autres documents mentionnés dans la liste ci-dessous doivent au contraire être impérativement en cours de validité :
- Carte d'identité d'élu local avec photographie, délivrée par le représentant de l'Etat
- Carte d'identité de parlementaire avec photographie, délivrée par le président d'une assemblée parlementaire 
- Carte vitale avec photographie 
- Carte du combattant de couleur chamois ou tricolore 
- Carte d'invalidité civile ou militaire avec photographie 
- Carte d'identité de fonctionnaire de l'Etat avec photographie 
- Carte d'identité ou carte de circulation avec photographie, délivrée par les autorités militaires 
- Carte de famille nombreuse avec photographie délivrée par la Société nationale des chemins de fer 
- Permis de conduire 
- Permis de chasser avec photographie, délivré par le représentant de l'Etat 
- Livret de circulation, délivré par le préfet en application de la loi n° 69-3 du 3 janvier 1969 
- Récépissé valant justification de l'identité, délivré en échange des pièces d'identité en cas de contrôle judiciaire, en application du neuvième alinéa (7°) de l'article 138 du code de procédure pénale

Que se passe-t-il quand on a déménagé sans signaler à la mairie son changement d'adresse ? 
Rappelons que pour celles et ceux qui auraient déménagé et n’auraient pas signalé leur changement d’adresse auprès de leur mairie, c’est au bureau de vote rattaché à leur ancien domicile qu’ils devront se rendre. 

Comme mentionné plus haut, tout changement d'adresse, même s'il n'entraîne pas de changement de commune doit être notifié à la mairie. Le ministère de l'Intérieur explique ainsi que son site que "l'adresse des électeurs est celle à laquelle sont envoyés les documents de propagande. En cas de changement d'adresse, même s'il n'y a pas eu de changement de commune, la Poste ne fait pas suivre ces courriers qui sont remis à la commission administrative. Sans information complémentaire, les personnes concernées ne sont alors plus considérées comme remplissant la condition de domicile ou de résidence pour pouvoir être électeur dans la commune et courent le risque d'être radiées des listes électorales."