La danse pour parler d'identité

Spectacle de danse au Mont-Dore
© NC1ère

Un spectacle de danse au Centre Culturel du Mont-Dore, en Nouvelle-Calédonie, raconte la couleur et le racisme. Une manière originale de traiter du sujet de l'identité. 

Elif Kayi
Publié le

L’identité sera à l’honneur au Centre Culturel du Mont-Dore. Sur scène, on parle de la couleur et du racisme. 
 
La compagnie de danse Maado a réalisé une chorégraphie en deux parties, articulée autour de la création de la nature et de l’homme, et l’apprentissage de la vie. 
 
« Quand on laisse un peu de côté les couleurs, les codes sociaux, on laisse tout et on essaie de se regarder un peu de l’intérieur », explique Véronique Bain, directrice artistique de la compagnie. 
 
Eric Avery, musicien et danseur, et artiste reconnu en Australie, revient pour la seconde fois en Nouvelle-Calédonie. Il joue du violon et danse, pour exprimer sa culture et sa tradition. « Pour me reconnecter avec ma culture, j’ai décidé d’écrire un spectacle dans ma langue, le Ngiyampaa ». 
 
Les 20, 21 et 22 mars, la compagnie Maado va raconter huit tableaux grâce à des danseurs et trois invités. 
 
Retrouvez le reportage en images de Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann: