Braconnage à Boulouparis: comparution immédiate pour les neuf personnes interpellées

Braconnage: comparution immédiate
© NC 1ère

L'un des jeunes hommes interpellés à Boulouparis a pris le chemin du Camp Est. Cette affaire pourrait servir d'exemple en Nouvelle-Calédonie, puisque les neufs braconniers présumés risquent jusqu'à sept ans de prison. Parmi eux, un boucher travaillant dans un supermaché...

Par Angéla Palmieri avec Sylvain Duchampt Publié le , mis à jour le

Neuf jeunes hommes entre 18 ans et 37 ans, tous amis et de diverses origines ethniques, ont été présentés au Parquet et en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel ce vendredi midi.
Originaires de Boulouparis, de Nouméa et du Mont-Dore, ils sont  tous plus ou moins impliqués dans plusieurs vols ou tentatives de vols en réunion sur des propriétés de la région de Boulouparis.
 
Un réseau de braconnage plutôt bien organisé puisque l'un des neuf "viandars" est un jeune boucher dans un supermarché de l'agglomération de Nouméa! Une carcasse de veau était revendue entre 40 et 50 000 francs cfp...
 
Un des prévenus, reconnu comme étant probablement l'auteur principal des faits et avec un casier judiciaire, a été placé sous mandat de dépôt.
Les huit autres sont ressortis libres du Palais de Justice de Nouméa. Le procès est prévu le 14 avril prochain, afin de laisser aux braconniers présumés le temps d'organiser leur défense.
 
Ces neuf personnes seront jugées selon la gravité de leur implication, mais la loi prévoit jusqu'à sept ans de prison pour ce type de délit.
 
Ce coup de filet a eu lieu à Boulouparis. Mercredi sur la propriété Creugnet, après la découverte d'un cadavre de veau, les gendarmes avaient immédiatement fait le lien avec un contrôle de voiture douteux effectué la veille. C'est finalement tout une filière qui a été démantelée...