Jean-Jacques Brot contraint de renoncer à tous ses engagements publics. Mouvement d'humeur ou mise à l'écart ?

brot-230214
© NC1ère

Dans un bref communiqué, le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie annonce devoir renoncer à tous ses engagements publics. C'est le secrétaire général du Haussauriat qui le représentera .

Gonzague de La Bourdonnaye
Publié le , mis à jour le

L'homme a coutume d'apostropher les journalistes du service public pour regretter de ne pas passer plus souvent à la télévision... Mais, ce dimanche soir, Jean-Jacques Brot ne se rendra finalement pas à l'invitation de NC 1ère pour le Journal Télévisé de 19h30. 
Dans un bref communiqué, tout de rage contenue, le Haut-Commissaire annonce qu'il se "trouve contraint de renoncer à tous ses engagements publics" , à l'exception de la prochaine réunion du gouvernement de mardi prochain. En revanche, tient-il à préciser, tous les engagements, notamment " ceux relatifs à la révision de la liste électorale spéciale provinciales". Pour le reste, il sera représenté par le Secrétaire Général du Haussariat.
Depuis la publication de ce communiqué, les spéculations vont bon train. L'homme est connu pour son franc-parler et l'actualité récente a montré, chez lui, un certain agacement vis à vis de la question de la révision des listes électorales. A-t-il été contraint par l'Etat de se mettre en retrait (comme de toute façon il doit le faire, en période électorale, au nom du droit de réserve ) ou a-t-il pris, lui-même, la décision de théâtraliser son retrait pour dénoncer, comme le suggère le blog Calédosphère qu'il utilise fréquemment comme moyen d'expression, pour dénoncer la gestion de la révision des listes électorales par le cabinet du ministre de l'outremer Victorin Lurel ?  Ses prises de position, pas systématiquement nuancées, ont pu également irriter une partie de la classe politique calédonienne et le gouvernement parisien.
Quoiqu'il en soit,la forme (un peu alambiquée) est inhabituelle pour un Haut-Commissaire. D'autant que la fin de son communiqué (voir ci-dessous) sonne comme un reproche à ceux qui lui avaient pourtant confié une mission , celle de défendre "la légalité et l'impartialité républicaine", voire comme des adieux anticipés aux Calédoniens.

communique-haussaire-230214
| Communiqué du Haussaire ce dimanche 23 février