Les deux premiers cas de zika en Nouvelle-Calédonie

PREMIERS CAS ZIKA
© NC 1ère

La DASS a officiellement confirmé que deux cas de zika importés ont été recensés en Nouvelle-Calédonie, à Moindou et à Nouméa. En Polynésie, en moins de quinze jours, plus de mille personnes ont été contaminées par cette maladie transmise par le moustique.

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

Il était difficile d'imaginer que la Nouvelle-Calédonie allait échapper à l'arrivée du zika qui sévit en Polynésie.
Les épidémies liées au moustique ont toujours bien voyagé entre les deux archipels voisins du Pacifique.
 
La Direction des affaires sanitaires sociales( DASS) de Noouvelle-Calédonie a officiellement déclaré deux premiers cas de zika importés: l'un à Moindou et l'autre à Nouméa.
Lors de l'apparition des premiers symptômes, ces deux personnes ont immédiatement consulté un médecin, ce qui est la meilleure chose à faire.
Voir le reportage de Nadine Goapana et de Philippe Huneau dans le journal télévisé de ce mardi 26 novembre.
 
Une forte fièvre, des plaques rouges ou encore les yeux irrités, la plupart des symptômes provoqués par le zika ressemblent à ceux de la dengue.
Mais d'après les spécialistes de ce type de virus, le zika serait moins dangereux que les autres maladies transmises par le moustique.

Le zika, originaire d'Afrique, existe depuis plusieurs décennies de façon endémique en Asie. 
 
Dans nos régions jusque là protégées, le virus se développe à une vitesse vertigineuse car les populations insulaires ne sont absolument pas immunisées.
 
En Polynésie Française, quinze jours à peine après l'officialisation de l'épidémie, plus de mille personnes ont officiellement été contaminées.
Un chiffre en croissance permanente.
 
 
 

Le reportage de Polynésie 1ère,Isabelle Giordan et Hubert Liao