Nouméa : la succursale de la Pacific Bank en sursis ?

pacificbank-trottoir-290713
© NC1ère M.Bouilliez

L'affaire fait grand bruit dans le milieu très feutré du secteur bancaire calédonien. La banque vanuataise, Pacific Bank, a semble-t-il ouvert à Nouméa son bureau de représentation sans aucune autorisation et démarché des clients calédoniens à Nouméa, en toute irrégularité.

Gonzague de La Bourdonnaye
Publié le , mis à jour le

Installée depuis l’an dernier dans un immeuble flambant neuf de la route de l’Anse Vata, la banque de Port-Vila  Pacific Bank n'a jamais reçu les habilitations nécessaires pour pouvoir ouvrir une représentation en Nouvelle-Calédonie, encore moins pour démarcher les clients calédoniens. De quoi, bien sûr, attirer l’attention de l'IEOM, l’Institut d’Emission d’Outre-Mer chargé de surveiller le système bancaire calédonien.

Des précédents en Nouvelle-Calédonie

L’exercice illégal du métier de banquier est loin d’être anodin et peut entraîner des poursuites pénales. Le code monétaire et financier sanctionne ce type d’infractions par trois ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende. Ce type d’affaire n’est pas nouveau en Nouvelle-Calédonie. Par exemple, en 2009, la cour d’appel de Nouméa a condamné, à dix-huit mois d'emprisonnement, pour exercice illégal de la profession de banquier, deux personnes ayant réalisé des opérations de banque sans agrément des autorités compétentes..

pacificbank-CA-290713
| Copie d'écran du site web de Pacific Bank
Une discrétion...très récente!
 
La Pacific Bank se fait désormais très discrète à Nouméa. Sur son site internet , toutes références à son bureau calédonien ont également été effacées. Adresse, nom de son représentant, numéro de téléphone ont disparus du jour au lendemain. Seuls subsistent, notamment, l’historique de cette banque ainsi que la composition de son conseil d’administration et de sa direction.   
Créée en 1997, la Pacific Bank est une banque internationale proposant des comptes off-shore. Connue, jusqu’en 2010, sous le nom de Vianka Bank et fondée par des Calédoniens, elle a longtemps traîné une réputation sulfureuse. 
Aujourd’hui un homme d’affaire, ayant fait fortune grâce à internet au début des années 2000 et ayant réinvestit une partie de sa fortune au Vanuatu, en serait le seul actionnaire. Au sein du conseil d’administration, on trouve notamment le fondateur de l’établissement bancaire vanuatais, également connu à Nouméa pour sa société de placement financier, ainsi qu'un un notaire incontournable du milieu francophone des affaires à Port Vila. Tous ont des liens avec la Nouvelle-Calédonie.

pacificbank-rideaux-290713
© NC1ère M.Bouilliez | Une succursale nouméenne ... aux volets fermés !
 

Les comptes de Pacific Bank gelés en Nouvelle-Calédonie

 
Coïncidence?  Il y a 15 jours, les banques de Nouvelle-Calédonie ont décidé de geler, jusqu’à nouvel ordre, toutes opérations bancaires en provenance ou à destination de comptes bancaires liés à la Pacific Bank. Contacté, aucun de ces établissements bancaires n’a souhaité s’exprimer sur cette décision. Quoi qu’il en soit, si  les banques calédoniennes observaient des mouvements financiers suspects en liens avec la Pacific Bank, elles seraient dans l'obligation de déclarer leurs soupçons auprès de TRACFIN, organisme chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent .
Également contactés par nos soins, les dirigeants de
Pacific Bank n'ont pas, pour l'instant, souhaité communiquer sur cette affaire.

Quelques liens supplémentaires intéressants ICI , ICI et ICI .


Ecoutez les explications de 
Philippe Goyhénèche, conseiller de l'Autorité de contrôle prudentielle

DMCloud:91697
Philippe Goyhénèche, conseiller de l'Autorité de contrôle prudentielle

En vidéo, l'enquête NC1ère de Sylvain Duchampt et Michel Bouilliez , avec le concours de Yolène Thorez (Outremer 1ère Paris).