CGPME / MEDEF: la guerre des patrons calédoniens

guerre des patrons calédoniens
© NC 1ère

Ambiance guerrière dans les rangs de patrons, depuis dix jours, les deux principales organisations patronales de Nouvelle-Calédonie, la CGPME et le MEDEF, s'affrontent dans une bataille de communiqués à cause des chiffres de la représentativité patronale.

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

Medef versus CGPME


Une bataille au long court qui n’a finalement d’autre objet que le poids de chacune des organisations patronales. Car contrairement aux salariés, les représentants des chefs d’entreprises n’ont pas de système électoral clair et objectif qui tranchent sans discussion cette question de la représentativité.
La réglementation détermine trois critères : l’expérience, l’activité et l’effectif.

Et c’est là que le bas blesse : la seule définition de l’effectif qui existe émane de la cour d’appel de Paris. Celle-ci prend en compte le nombre d’adhérents, ce qui placerait les trois porte-voix des patrons calédoniens – MEDEF, CGPME et UPA -  à égalité, ou presque… Alors que si l’on considère le nombre de salariés adossés à chaque entreprise adhérente, le Medef arrive largement en tête, mais là encore les chiffres sont loin de faire consensus.

En effet, la CGPME conteste la représentativité du MEDEF accusée d' avoir " bidouillé" le système de comptage pour prendre l' avantage, la guerre des communiqués bat son plein...
 

Le reportage de Sylvain Duchampt et de José Solia de NC 1ère.

DMCloud:88179
La guerre CGPME-MEDEF