Une garde d’enfants condamnée pour violences

La garde d’enfants jugée pour violences volontaires sur un bébé de 18 mois a été reconnue coupable par le tribunal correctionnel de Nouméa.

Angela Palmieri Publié le , mis à jour le

Marie-Thérèse O’Callaghan a été condamnée à une peine de 4 mois de prison, assortie du sursis, mise à l’épreuve, avec interdiction de garder des enfants. Le tribunal n’a pas suivi le ministère public qui avait requis la relaxe pour charges insuffisantes.

Cette femme qui prétendait être aide-maternelle ou infirmière, selon les cas, a été reconnue coupable de violences sur une petite fille de 18 mois, sa mère avait déposé plainte après avoir constaté des marques suspectes sur le cou et le visage du bébé.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête