Malfaçons à cause de la défiscalisation ?

Selon la médiatrice au logement auprès du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, la multiplication des malfaçons, lors des opérations de constructions, serait liée aux exigences imposées aux entrepreneurs pour respecter la défiscalisation.

Angela Palmieri Publié le , mis à jour le

Les opérations de constructions de logements neufs destinés à la location foisonnent dans le Grand Nouméa et les cas de malfaçons et d’absence d’entretien se multiplient. Pour preuve le nombre de réclamations en constante augmentation adressées à la médiatrice au logement auprès du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. La mise en place de commissions de contrôle apparaît comme étant une urgence même si pour le moment, aucune décision n’a été prise sur ce sujet. Selon Muriel Malfar, la médiatrice au logement auprès du gouvernement, le fait de contraindre l’entrepreneur à des délais de construction extrêmement courts pour permettre l’application de la défiscalisation expliquerait le nombre impressionnant de malfaçons constatées.

Reportage d’Alexandre Rozga - Lebrun et de Christian Sfalli :