Bienvenue à Marly-Gomont (2016) de Julien Rambaldi

Bienvenue à Marly-Gomont
© Mars distribution

Une famille noire dans un monde de blancs : voilà qui n'est pas sans rappeler "La première étoile" du Martiniquais Lucien Jean-Baptiste. Avec le même tact, cette nouvelle comédie anti-raciste joue avec les clichés, en s'inspirant d'une histoire vraie. 

Jean-Marie Chazeau
Publié le , mis à jour le

On connait la video du rappeur Kamini sur son petit village de l’Aisne, dans le nord pas de calais… Marly Gomont…

On sait moins que son père était médecin, originaire de Kinshasa, et qu’en 1975  Seyolo Zantoko, fraichement diplômé, a débarqué avec sa petite famille dans cette France profonde et rurale qui n’avait pour la plupart jamais vue un Noir.
L’accueil est glacial, l’apprivoisement sera long et difficile, mais cela donne une belle comédie, centré sur un joli couple formé par Marc Zinga (vu dans Qu'Allah bénisse la France, d'Abd Al Malik) et la toujours superbe Aissa Maïga, particulière convaincante dans la comédie aussi.
Un beau flash-back seventies très réussi niveau décor, ambiance, jusqu’aux impeccables sappeurs zaïrois arrivant direct de Bruxelles.
Le message anti raciste est clair, la caricature un peu trop appuyée par moment, notamment du côté des paysans, et la fin prévisible, mais après tout, c’est une histoire vraie….