Les chauves-souris sont des mammifères. Elles allaitent leurs petits et portent un pelage soyeux. Sur les 1200 espèces de mammifères connus dans le monde, elles en représentent près d’un cinquième. Celles qui sont nocturnes se déplacent dans l’obscurité grâce à un sonar, alors que les diurnes ont une forte acuité visuelle. Elles ont colonisé quasiment tous les continents à l’exception des pôles et certaines îles océaniques.

Les chauves-souris sont très présentes Outre-mer

En Outre-mer, on compte 14 espèces en Guadeloupe, 9 à Mayotte, autant en Nouvelle-Calédonie et pas moins de 103 chauves-souris différentes en Guyane !

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Chauves-souris de Guadeloupe Régis Gomès. Groupe Chiroptères de Guadeloupe

Chaque territoire ou presque a des espèces endémiques mais toutes sont méconnus de la population qui semble ignorer leur rôle pourtant essentiel dans notre environnement ! Selon les espèces, les chauves-souris ont des régimes alimentaires variés : frugivores, nectarivores, insectivores, piscivores et en Guyane, il y a également des chauves-souris carnivores et même hématophages, des vampires qui se nourrissent du sang d’animaux. 

Les chauves souris frugivores

Après avoir mangé les fruits, les chauves-souris dispersent en vol dans leurs fientes, les graines restées intactes car peu digérées. Cette pluie de graines rejoint alors le sol en attendant des conditions favorables à leur germination.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Chauve-souris Artibeus frugivore Crédit: Régis Gomès. Groupe Chiroptères de Guadeloupe

Certaines études ont même démontré que certaines graines étant passées par le tube digestif des chauves-souris germaient mieux que les graines non ingérées. Plus de la moitié des plantes pionnières, c’est-à-dire les premières plantes qui colonisent un site après une perturbation, sont dispersées par les chauves-souris. En Amérique latine, les fruits de 550 espèces de plantes sont consommés par les chauves-souris. Ces jardiniers de la nuit jouent un rôle crucial dans la régénération forestière d’autant que ces espèces, contrairement aux oiseaux ou aux primates, se déplacent sur de grandes distances. Elles sont donc des disséminateurs très importants.En allant récupérer le nectar des fleurs, les chauves-souris se couvrent de pollen.

Les chauves-souris sont de grandes pollinisatrices

Ces espèces participent grandement à la pollinisation de nombreuses plantes de nos forêts et de nos jardins (service écosystémique). Certaines plantes n’ouvrent en effet leurs fleurs que la nuit pour être pollinisées par les chauves-souris.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Certaines chauves-souris se nourrissent du nectar des plantes Régis Gomès. Groupe Chiroptères de Guadeloupe
 

Certaines chauves-souris au museau allongé et à la langue démesurée, viennent faire du vol stationnaire pour prélever le nectar de fleurs (Fromager, Agave/Tequila. Elles se couvrent au passage de pollen et contribuent ainsi à la pollinisation des fleurs.

Les chauves-souris insectivores

Les chauves-souris insectivores qui se nourrissent d’insectes se répartissent en deux communautés exploitant des ressources alimentaires et des milieux différents. Les insectivores glaneuses chassent dans les sous-bois encombrés de végétation. Les insectivores de haut vol chassent les insectes d’un vol rapide et saccadé.

Quel avenir pour les chauves-souris ?

Parmi les 1200 espèces de chauves-souris qui existent à travers le monde, la moitié est en danger d’extinction. L’érosion des milieux naturels et la pollution sont impliquées dans le déclin des chauves-souris et donc potentiellement dans le déclin des plantes, des fleurs et des arbres fruitiers qui dépendent de ces espèces pour se régénérer.