Le nickel s’est repris cette semaine, les stocks mondiaux sont en baisse

nickel
© Alain Jeannin | Nouvelles gamelles en inox et nickel SLN-ERAMET pour l'armée française. Fabriquées par la manufacture DE BUYER dans les Vosges

Les cours du nickel sur le London Metal Exchange (LME) ont regagné 2,12 % sur la semaine. Les stocks mondiaux ont baissé pour atteindre un niveau qui est le plus bas depuis juillet 2014. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine freinent la reprise du métal gris.
 

Alain Jeannin
Publié le , mis à jour le

Sur la semaine, "Les informations de presse sur les discussions commerciales tendues entre les Etats-Unis et la Chine étaient contradictoires", a souligné Dee Perera, analyste chez Marex Spectron. Le président américain Donald Trump souffle le chaud et le froid alors que l'escalade de représailles commerciales entre les deux titans pèse déjà sur la croissance mondiale. "Nous estimons qu'il est peu probable que la querelle commerciale soit réglée, mais ce serait bien pour les métaux industriels que la situation ne s'aggrave pas plus, au moins", ont estimé les analystes de Commerzbank.
 

Rebond du nickel 

Le nickel, qui avait sombré mardi à son plus bas depuis plus d'un an à 10.720 dollars la tonne, s'est ressaisi au fil de la semaine pour finir en légère hausse hebdomadaire. Le métal avait été particulièrement valorisé pour son utilisation dans la conception de batteries de véhicules électriques, mais les options sur un bond de la demande se sont transformées en une baisse de plus de 30 % des cours du métal depuis le plus haut de l'année, atteint en avril.

Cette semaine, "les investisseurs ont retrouvé de l'appétit pour le métal à des prix aussi bas, mais la tendance générale reste à la baisse", a commenté Liz Grant, courtier chez Sucden, l’un des principaux négociants en matières premières."Nous estimons que le nickel va remonter sur les 12 prochains mois", ont estimé au contraire les analystes de Société Générale, qui soulignent que le marché est en léger déficit d'offre et que les fabricants de batteries pour véhicules électriques pourraient vouloir constituer des stocks. Enfin, les douanes chinoises ont indiqué que le pays avait importé 68.600 tonnes de ferronickel d’Indonésie en octobre, son plus haut niveau en 12 mois. Les stocks de nickel, sous options et mandat LME, ont chuté pour atteindre 164.000 tonnes.

Vendredi soir, le nickel valait 11.130 dollars la tonne (+0,86 %) contre 10.760 dollars jeudi soir.
 

L'actu en vidéo

Le reportage d'Henri Hélie Denis Rousseau-Kaplan et Daniel Quellier