Nathalie Marie-Luce, artiste martiniquaise, femme et maman [Tranche de vie]

Tranche de vie Nathalie Marie-Luce

Nathalie n'a que deux ans lorsque le diagnostic tombe, implacable : elle est atteinte de drépanocytose. Mais elle ne baissera jamais les bras. 

Pierre Cissé
Publié le , mis à jour le

En se retournant sur son parcours, elle réalise à 38 ans que cette maladie qui lui cause des douleurs à la limite du supportable, ne l'a pas empéché d'avancer. Bien au contraire, elle n'a que 18 ans lorsqu'elle quitte sa Martinique natale pour faire quelque chose de sa vie, voyager, découvrir le monde. Nous sommes en 1996.

Deux ans plus tard elle devient mannequin pour quelques grands couturiers à Paris : Pierre Cardin, Paco Rabanne... Elle essaie également de fonder une famille, en vain. Elle se résout à élever seule ses deux enfants, abandonnée à sa maladie par des hommes aux épaules trop frêles pour assumer une vie avec une femme drépanocytaire. Malgré les crises de douleur qui se multiplient, Nathalie ne baisse jamais les bras. Ne pouvant plus travailler, elle refuse de vivre des allocations et se lance dans la création de bijoux et de chapeaux.

Finalement Nathalie ne s'est pas trompée, elle qui se définit comme une femme, artiste et maman... qui aime la vie !