Mort de trois militaires en Guyane dans la lutte contre l’orpaillage illégal [REACTIONS]

Les trois hommes appartenaient au 19ème régiment du Génie de Besançon / © Chef d'État-Major de l'armée de Terre
© Chef d'État-Major de l'armée de Terre | Les trois hommes appartenaient au 19ème régiment du Génie de Besançon

La mort de trois jeunes militaires de Besançon engagés dans une opération de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane suscite de nombreuses réactions dans les rangs des personnalités politiques.
 

CB Publié le , mis à jour le

Les faits se sont produits ce mercredi dans un site d’orpaillage illégal du sud-ouest de la Guyane. Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville sont morts "victimes d’émanations toxiques" selon le ministère des Armées. "Un groupe de militaires venaient de disposer des charges explosives au fond d’une galerie souterraines pour détruire des installations clandestines". Un quatrième militaire est très grièvement blessé.

Ci-dessous, la réaction du lieutenant-colonel Rémi Cottin, commandant en second du 19e régiment du Génie de Besançon, au micro d'Emmanuel Rivallain de France 3 Besançon. 

 

Nombreuses réactions

Face à ce drame, les réactions des hommes politiques sont nombreuses à commencer par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin.