Mort du Réunionnais Bastien Payet : une cagnotte pour aider sa famille à mener le "combat juridique"

Bastien Payet est décédé dans la nuit du 9 au 10 mars à la suite d'une agression rue Jeanne-d'Arc à Reims.
© © Les ateliers slam.com | Bastien Payet est décédé dans la nuit du 9 au 10 mars à la suite d'une agression rue Jeanne-d'Arc à Reims.

L'association "Les Ateliers Slam" lance une cagnotte pour aider la famille de Bastien Payet à financer les dépenses de justice. Le jeune Réunionnais a été tué dans une violente agression à Reims, dimanche.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Une cagnotte est lancée pour venir en aide à la famille du jeune réunionnais Bastien Payet. Sa mort provoque des centaines de réactions sur les réseaux sociaux. Ce slameur bien connu dans la région de Reims est décédé dimanche dernier. Il a été roué de coups en plein centre-ville par trois agresseurs mis en examen pour "meurtre" et placés en détention provisoire.
 

 

Les frais de justice

Les "Ateliers du Slam de Reims" où il évoluait ont décidé d'ouvrir une cagnotte pour aider sa famille à financer les frais de justice (cliquez ici pour la retrouver). Sur leur page Facebook, ses proches écrivent :
 

Si nous ne pouvons pas ramener Bastien, nous pouvons aider financièrement sa famille à couvrir les frais d'avocat et de justice, leur assurer la meilleure défense possible, dans la sérénité, par notre support financier. Tous les dons, qu'importe le montant, seront les bienvenus pour mener à bien cette procédure longue et pénible.

 

Des hommages

Étudiant à la faculté de droit de Reims, Bastien Payet, 23 ans, était aussi entraîneur de football au sein du club Association Sportive de Saint-Brice-Courcelles. Très attaché à son île, le jeune homme y revenait régulièrement en vacances pour y voir sa famille. Mardi 19 mars, "Les Ateliers du Slam" organiseront un hommage à la Cartonnerie. Une marche blanche est également prévue le dimanche 24 mars, à Bétheny, où vivait Bastien Payet.