Montagne d’Or : première grande étape pour une mine en Guyane

montagne d'or
© AFP | Camp de base du projet minier Montagne d'Or en Guyane

Le débat public sur le projet de mine d’or Montagne d’or en Guyane s’ouvrira en mars. Il aura lieu sur un site internet dédié et lors de réunions et rencontres à Cayenne et à Saint-Laurent-du-Maroni. 

Alain Jeannin avec Bruno Sat Publié le , mis à jour le

Vifs échanges en perspective. Comme le rappelle l'Usine Nouvelle, le projet est controversé, notamment sur le plan environnemental. Les discussions sont organisées par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Cette instance émettra ensuite un compte-rendu des échanges qui sera publié cet été. Le président de Montagne d’or, Pierre Paris, insiste sur le caractère « guyanais » de ce débat. C’est dans ce département français d’Amérique que se mesurera l’impact économique, social et environnemental du projet. Celui ci devra probablement évoluer. S'il reste viable, la demande de permis d'exploitation pourrait être déposée d’ici à la fin 2018.

Calendrier du projet Montagne d’Or


2 février 2018 : mise en ligne sur le site de la Commission Nationale du débat public du  document synthétisant le projet pour la consultation du public.
7 Mars 2018 : Publication du document  du maître d’ouvrage sur le site dédié au débat. Autre document déjà en ligne : un questionnaire d’avant-débat comprenant dix questions sur Montagne d’Or.
3 avril 2018 : ouverture du débat public à Saint Laurent du Maroni.
Avril-juin 2018 : séances publiques  organisées par la Commission du débat en Guyane
Juillet-août 2018 : A l’issue du débat public,  élaboration par une commission particulière d’un «  compte-rendu du débat » avec le cas échéant des « recommandations » et un « bilan »  par la Commission Nationale du Débat Public.  Ce compte rendu ne vaut pas décision mais constitue  un élément important.
Septembre 2018 : Ajustement et publication de son projet par la Cie Montagne d’Or en fonction des recommandations.  

Qu'est ce que le projet Montagne d'Or ?

Le projet de mine aurifère industrielle Montagne d’Or est porté par la Compagnie Minière Montagne d’Or, co-entreprise de la société russe Nordgold  (55,01%) et de la compagnie canadienne Columbus Gold  (44,99%). La mine sera située dans une zone autorisée par le Schéma Départemental d'Orientation Minière de la Guyane (SDOM), dans le secteur de Paul Isnard, à 125 km au sud de Saint-Laurent du Maroni. Les réserves sont estimées à au moins 85 tonnes d’or.

Emplois et formations

Pour la Guyane, Montagne d’Or représente un projet industriel moderne qui doit concilier développement local et protection de l'environnement. C'est un investissement privé de 3 milliards d’euros (rémunérations, taxes diverses versées pendant la durée de vie du projet). Montagne d'Or prévoit la création de 750 emplois directs ainsi que 3 000 emplois indirects et induits sur le territoire guyanais. Les emplois directs concerneront 57 métiers liés à l’extraction, à l’usine de traitement, aux services administratifs, et à la base-vie. 4 niveaux de qualification (ouvriers, ouvriers qualifiés, techniciens supérieurs et cadres) sont annoncés. L’objectif est d’arriver à 90% d’emplois locaux.

Des filières de formation aux métiers de la mine, sont actuellement mises en place. Une licence professionnelle Valorisation des Ressources du sous-sol a démarré à la rentrée 2017 à l’Université de Guyane, en partenariat avec l’École des Mines de Nancy, les Universités de Lorraine et  du Québec. Ces formations pérennes ont le soutien de la Collectivité Territoriale de Guyane et des acteurs économiques du département.

   


L'actu en vidéo

Reportage sur les billets d'avion des députés