Mondial 2019 : avant d'affronter la grande Wendie Renard, les Norvégiennes se sont exercées avec un colosse de leur staff

Wendie Renard
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Impressionnées par les deux buts de la tête de Wendie Renard lors du match d'ouverture des Bleues, les Norvégiennes se sont préparées à leur match contre la France mercredi en faisant appel à un membre du staff de près de 2 mètres.

La 1ère (avec AFP) Publié le

Selon la chaîne norvégienne TV2, le chargé de presse de l'équipe scandinave Terje Skeie, du haut de son 1,96 mètre, a campé le rôle de la grande joueuse française (1,87 m) lundi à l'entraînement sur les coups de pied arrêtés. C'est sur ce genre de séquence que Wendie Renard avait marqué à deux reprises vendredi lors du match d'ouverture de la Coupe du Monde remporté par les Françaises face aux Sud-Coréennes (4-0).

Lors de l'entraînement de lundi à Cannes, Martin Sjögren, l'entraîneur national, a utilisé sa meilleure carte, Terje Skeie, 31 ans, responsable des médias, en tant que "mannequin" pour Renard derrière des murs clos du Stade Pierre de Coubertin. Pilier de la défense française, Renard et son mètre 87 est une arme de destruction massive sur coup de pied arrêtés, à l'image de ses deux buts de la tête contre la Corée du Sud. 

TV2
© Capture d'écran du site de TV2 https://www.tv2.no/sport/10659929/
 

Renard, "la plus grande menace"

"Il lui ressemble, non? On avait même pensé lui mettre une perruque", a plaisanté le coach de la sélection norvégienne, Martin Sjögren, auprès de TV2. Blague à part, Sjögren a promis beaucoup plus de résistance de la part de ses joueuses que celle opposée par les Sud-Coréennes, notamment dans le jeu aérien. "Nous avons de bien meilleures joueuses de tête que la Corée du Sud et on est meilleur en un contre un. On sait que ce sera de toute façon une menace, mais au moins on a un plan pour pouvoir nous défendre sur les ballons arrêtés", a-t-il affirmé. Il a aussi noté que Renard était "la plus grande menace, mais pas la seule". Quant à Terje Skeie, il s'est voulu modeste. "J'ai ce qu'il faut en hauteur, et même plus", a-t-il dit à TV2. "Mais je pense qu'elles auront plus de mal à l'arrêter que moi à l'entraînement".

La France rencontre la Norvège mercredi à Nice dans choc entre les deux équipes favorites du groupe A. Un succès combiné à un nul dans l'autre match du groupe Nigeria-Corée du Sud qualifierait les Françaises pour le deuxième tour. Une victoire seule les en approcherait.