Mondial 2019 : 30.000 Français et 10.000 Américains attendus pour France-USA vendredi

Les Bleues
© AFP | Wendy Renard durant le match France-Brésil, dimanche 23 juin 2019.

Environ 30.000 Français et 10.000 Américains, selon le comité d'organisation du Mondial féminin, sont attendus vendredi soir (21h) pour le quart de finale France-USA au Parc des princes, où un tifo géant sera déployé pour soutenir les Bleues.

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Il s'agit d'une estimation fournie à l'AFP par le comité d'organisation, établie à partir de la nationalité des acheteurs de billets. Environ 600 membres ou proches du groupe de supporters des Irrésistibles Français (IF) prendront par ailleurs place en tribune Auteuil, recouverte entièrement avant le début du match par un tifo géant, a-t-on appris auprès de Fabian Tosolini, un de leurs membres actifs.
           
L'animation, préparée par les IF avec le soutien de la Fédération française de football, avait été refusée lors du match d'ouverture entre la France et la Corée du Sud le 7 juin dans le stade parisien, selon lui. "On appelle l'ensemble des détenteurs de billets à se parer de bleu pour montrer aux joueuses que les supporters français sont derrière elles, a expliqué M. Tosolini. Elles doivent ressentir la ferveur du peuple français qui doit les aider à battre les triples championnes du monde (1991, 1999 et 2015, ndlr)". "Le public français doit mesurer la chance d'être là et le Parc des princes doit résonner bleu, blanc, rouge", a-t-il ajouté.
 


Une "pause fraîcheur" en cas de grosses chaleurs                

Des visages marqués et des footballeuses souvent victimes de crampes : les organismes ont déjà été mis à rude épreuve durant le Mondial-2019, où des "pauses fraîcheur" pourraient être déclenchées lors des quarts de finale disputés en pleine canicule. Avec 27 degrés attendus vendredi soir à Paris pour France-USA, 32 degrés samedi après-midi à Valenciennes pour Italie-Pays-Bas et 31 degrés à Rennes pour Allemagne-Suède, la chaleur jouera inévitablement un rôle sur le déroulé des matches, d'autant que les températures ressenties flirteront parfois avec les 40 degrés !
           
Depuis la Coupe du monde 2014 masculine au Brésil, qui avait aussi été marquée par des températures caniculaires, le règlement de la Fifa a été modifié. Pour la Coupe du monde féminine, il stipule notamment que "des conditions météorologiques extrêmes pourront entraîner la mise en oeuvre de pauses de rafraîchissement durant le cours d'un match conformément au protocole établi par la Commission Médicale de la FIFA et/ou le Manuel de médecine d'urgence du football de la FIFA".
           
Concrètement, cela signifie, qu'en plus de la traditionnelle mi-temps de 15 minutes, deux pauses supplémentaires de trois minutes maximum peuvent être accordées aux joueurs et joueuses. La première à la 30e minute du match, et la seconde à la 75e. Ces pauses doivent permettre aux joueuses de se désaltérer et de s'hydrater. La mise en place de ces "pauses fraîcheur", d'une durée comprise entre 90 secondes et trois minutes, est considérée match par match, généralement lorsque les températures réelles ou ressenties dépassent les 32 degrés.