La vie sans électricité, dans un quartier informel

Dans le Noir

Des familles se sont éclairées en se branchant illégalement à des compteurs électriques de voisins et se retrouvent dans le noir après le passage des agent d'EDM dans le cadre de la campagne contre la rétrocession menée depuis des mois.
 

Chamsudine Ali
Publié le

Des familles ont construit des habitations de fortune sur des terrains non viabilisés.
La campagne contre la rétrocession menée par Électricité de Mayotte a permis de démanteler de véritables réseaux bien organisés. A partir d’un seul compteur, de nombreuses habitations sont alimentées en électricité au mépris des normes de sécurité. Les quartiers informels majoritairement habités par des étrangers souvent en situation de précarité sont les plus concernés.
Une fois la lumière coupée, c’est toute la vie qui y est bouleversée. Les congélateurs dans les échoppes et tous les appareils électroménagers sont réduits au silence.
La nuit tombée, c’est à la bougie que l’on s’éclaire dans ces bidonvilles, avec là aussi, un problème de sécurité ; un grand risque d’incendie.   


 

L'actu en vidéo

EXTRAIT : Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte

Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, suite à un suicide d'un demandeur d'asile. Extrait du JT de Mayotte la 1ère du 30 juillet 2019.