Toilettage institutionnel : Soibahadine Ramadani a rencontré Annick Girardin

Girardin et Soibahadine
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

C’est un sujet qui tient à cœur le président du conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani. Le toilettage institutionnel ou le passage de Mayotte en département région. 
 

Aurélien Février Publié le , mis à jour le

Le sujet est revenu sur la table lors d’une réunion au ministère des outre-mer, en fin de semaine dernière. Pour autant, rien n’est sûr concernant la faisabilité du projet de Soibahadine Ibrahim Ramadani.
Accompagné des parlementaires, le président du conseil départemental est ressorti de l’entrevue avec la ministre des outre-mer, Annick Girardin, avec des annonces. Un émissaire du ministère va être nommé.
Après avoir rencontré, dans un premier temps, les acteurs du territoire sur l’avenir de Mayotte ;celui-ci aura pour mission, par la suite, d’en définir des conclusions, selon les propos du président du conseil départemental,  dans les colonnes du Journal de Mayotte.
Ses conclusions sont attendues fin 2018 pour une proposition de loi prévue en 2019 et conduite par la députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali. D’ailleurs le président Macron, en fin d’année dernière, s’était montré favorable à cette voie-là.
Pour autant, rien n’a avancé sur la question notamment cet été, comme le prévoyait le calendrier.
Sauf que tout ne semble pas réglé comme du papier à musique. Sur les antennes de Mayotte la 1ère radio, lundi matin dans Zakwéli, l'invité de la matinale,  Mansour Kamardine, député LR, s’est montré frileux vis-à-vis de cette méthode.
Comme en 2009, il préfère que ce soit le peuple qui décide, par référendum, de l’avenir institutionnel de Mayotte.

Evolution institutionnelle Mayotte