Revue de presse régionale du 22 mars

Revue de presse régionale ocean indien

A Madagascar, la presse parle d’un risque élevé d’épidémies de diarrhée et de paludisme dans la région de Maroansetra

Bruno Minas Publié le

LA RÉUNION

_______________________________________
Des Sri Lankais sur un radeau de fortune ont été secourus hier tout près de la côte réunionnaise à St Gilles
Ce sont six marins originaires du Sri Lanka. Version officielle: Ils disent avoir dérivé 2 jours après le naufrage de leur bateau. On n’en sait pas plus sur le navire, pêche ou commerce, et sa destination. Mais selon le site du JIR, les intéressés auraient livré une toute autre version à l'aumônier des gens de mer.
Les six hommes auraient expliqué qu'ils tentaient de fuir leur pays; ils auraient payé la somme de 2600 euros, par personne, à un passeur afin d'embarquer à bord d'un bateau de transport de bois et d'être lâchés, sur leur radeau de fortune au large de La Réunion. Ce serait alors la première arrivée de migrants de la sorte à la Réunion.

COMORES

__________________________________________
En Grande Comore, une route très attendue est toujours en chantier depuis de longs mois. Il s’agit de la route entre l’aéroport de Hahaya et la ville de Mitsamiouli au nord. Et aujourd’hui, on s’inquiète du financement des travaux.
Le président de la République avait donné le premier coup de pioche il y a six mois. C’est un trajet de 22 kilomètres qui sont une vraie galère depuis des années. Le journal « Al Watwan » explique que c’est une entreprise de travaux publics chinoise qui contruit la route. Or cette entreprise a reçu un premier versement au début du chantier, et depuis plus rien. l’entreprise ne peut pas “continuer à préfinancer sans recevoir des paiements”. “Il reste quatre factures impayées qui sont déjà expirées. Il y a des délais de paiements de soixante jours par facture » affirme le dirigeant chinois interrogé par le journal. Du côté du gouvernement, on attend que le bailleur de fonds paie les sommes dues. Et le bailleur de fonds c’est l’Arabie Saoudite. Le gouvernement a envoyé une mission en Arabie Saoudite pour aller voir ce qui se passe.

MADAGASCAR

_________________________________________
A Madagascar, la presse parle d’un risque élevé d’épidémies de diarrhée et de paludisme dans la région de Maroansetra
Maroansetra se trouve au nord-est de la Grande Ile. Après le passage de la tempête tropicale Eliakim, l’eau est toujours présente dans la ville. Un médecin explique dans le journal « Midi-Madagascar » que les eaux stagnantes sont polluées par les toilettes des habitants du quartier ; ». Un facteur considérable pour l’apparition d’épidémies de diarrhée. Ces eaux stagnantes, et la chaleur qui règne en ce moment,  constituent aussi un vivier à moustiques et font craindre une recrudescence du paludisme.

SEYCHELLES

__________________________________________
Des mesures pour améliorer le pouvoir d’achat sont annoncées par le président des Seychelles.
Le président Dany Faure a tenu son discours annuel à la nation et il a annoncé qu’à partir du 1er janvier 2019, le salaire minimum augmentera pour atteindre 5250 roupies seychelloises par mois, cela fait environ 315€. Les pensions de retraite vont également augmenter.
Le président seychellois encourage les importateurs locaux à se tourner vers de nouveaux fournisseurs : « nous pouvons importer de la nourriture du Kenya en toute sécurité. Aujourd'hui, le Kenya est une nouvelle source de produits alimentaires à des prix avantageux. Le gouvernement a également entamé le même processus avec l'Ethiopie. "

SEYCHELLES

______________________________________
Le gouvernement seychellois va s’installer dans de nouveaux locaux.
En 2021, un seul ensemble immobilier abritera tous les ministères. Le secrétaire principal des finances a déclaré que la décision de construire un bâtiment pour le gouvernement a été prise lors de la réunion du conseil des ministres de cette semaine. Ce seront trois ou quatre blocs érigés sur une parcelle de 17 000 m2.
Cela représentera à terme une économie pour les ministères seychellois qui louent actuellement des bureaux dans 12 endroits différents de la capitale, Victoria.

LA REUNION

_____________________________________________
A La Réunion, 840 000 euros vont être investis par les municipalités dans la lutte contre le risque requin.
Les communes de l’ouest et du sud ont validé un plan de pêche qui entrera en vigueur à la fin du mois, jusqu’en 2021.  C’est un programme de prélèvement ciblé sur les requins bouledogues et les requins tigres qui sont les deux espèces les plus dangereuses.
Un appel d’offres est lancé pour l’installation de lignes horizontales  équipées de 25 à 50 hameçons, et de palangres verticales équipées d’un hameçon et d’une alarme.
Ce programme est controversé, certains écologistes font remarquer que l’homme est chez lui sur terre et que les requins sont chez eux dans l’océan ; ils dénoncent des « caprices de surfeurs ».
Cette incitation à la pêche des requins coûte cher car on ne peut tirer aucun profit de la chair de requin.  Il est interdit de la consommer en raison des risques de ciguatera, une toxine qui se transmet à l’homme.