Le grand public vous a découverte dans Top Chef l’an passé et vous voilà aux manettes de Voyages & Délices, « votre » émission. À presque 30 ans, quel regard portez-vous sur cette progression ?

Kelly Rangama : Télé et cuisine fonctionnent très bien ensemble. La cuisine, c’est ma passion depuis longtemps, mais la télé, c’est encore nouveau pour moi. Étant réunionnaise, je suis quand même partie avec un avantage : la première partie de l’émission a été tournée sur mon île, puis à Mayotte, dont je connais la cuisine. Ensuite, je me suis frottée à de vrais défis : revisiter les plats régionaux incontournables des Outre-mer est loin d’être évident !

Les émissions de cuisine sont omniprésentes, et on y voit passer beaucoup de chefs. Quelle sera la touche Kelly ?

Kelly Rangama : Aux fourneaux, j’ai mon style : j’utilise les bases de la cuisine hexagonale en mettant en avant les produits locaux de La Réunion. C’est ma signature. Devant la caméra, je vais rester naturelle et assumer mon côté franc et direct.
 
L’émission se conclut toujours par la revisite d’un plat traditionnel. Quel est le secret d’une interprétation réussie ?

Kelly Rangama : Il faut respecter les produits de base utilisés dans la recette primaire et apporter une touche originale. J’attends avec impatience ce moment de l’émission où je passe enfin en cuisine. Après avoir rencontré les producteurs qui parlent avec amour de leur produit, on n’a qu’une envie : faire mijoter tout ça !

Quels moments forts avez-vous vécus ?

Kelly Rangama : C’est difficile d’en isoler un, car on enchaîne les séquences et les déplacements à grande vitesse. Mais la rencontre qui me vient spontanément à l’esprit, c’est celle avec Rocaya. Je suis cette animatrice de Réunion 1ère depuis tellement d’années, et c’est elle qui est venue sur le tournage de l’émission, c’est délirant ! On a passé un super moment.

D’où vous vient cette passion pour la cuisine ?

Kelly Rangama : Mon père n’était pas cuisinier professionnel, mais il était passionné et réalisait aussi bien les plats français, indiens, chinois… Je pense qu’il y a eu une transmission inconsciente, car dans ma jeunesse, je n’aimais pas ça. L’idée d’intégrer une école de cuisine est venue comme ça, grâce à des figures comme Gordon Ramsay, Cyril Lignac…
 
Où peut-on venir manger aujourd’hui des plats cuisinés ou conçus par chef Kelly ?

Kelly Rangama : Pour l’instant ? Je suis à 100 % sur l’émission, mais j’ai de beaux projets pour l’an prochain avec mon mari !