Abdullah Damallah reçoit Daniel Zaïdani, Président du Conseil Général et Ahmada Ousséni, Chargé de communication de l'UMP à Mayotte.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Abdullah Damallah fait le point sur les 2 ans de départementalisation avec ses invités

En 2011 Mayotte est devenu le 101 ème département français.

Le 29 mars 2009 un peu plus de 70 000 électeurs étaient appelés à se prononcer sur le statut de Mayotte. L'ensemble des partis politiques avaient appelé les habitants à voter en faveur du "oui" qui l'a emporté largement avec 95,2 % des suffrages.
Le nouveau statut de Mayotte prévoit notamment un alignement social et fiscal sur la métropole. Un déploiement des aides sociales progressif - sur au moins 20 ans à partir de 2011- tandis que les Mahorais seront soumis à des impôts (taxe d'habitation, taxe foncière) que jusqu'ici ils ignoraient. La création d'un cadastre est prévue pour 2014, et la révision de l'Etat civil est en cours. Le coût du rattrapage avait alors été estimé à 200 millions d'euros par an pour atteindre l'intégration complète d'ici 20 ans ou 25 ans. Le point sera fait ce soir à 19h50 avec Abdullah Damallah et ses invités, en français puis en shimaore.