Miss Prestige ou mettre en avant la beauté de la femme mahoraise

Miss Prestige Mayotte
© Emmanuel Tusevo Diasamvu

La MJC de Tsingoni se mettra samedi soir aux couleurs de Miss Prestige pour la 1ère élection de ce concours sur le territoire mahorais. 7 candidates qui mettront en avant la beauté de la femme mahoraise. Et pour suivre qui succédera à Aechat Kamar, c'est sur Mayotte la 1ère à partir de 20h!

Arthur Eryeh-Fort Publié le , mis à jour le

3e dauphine Miss Prestige National et future représentante de la France au concours Miss Model of the World en Chine. Le palmarès d’Aechat Kamar, Miss Prestige Mayotte 2017, met la barre haute aux prétendantes de cette année. Alors que l’année dernière, le comité s’était limité par manque de moyens à un casting, il a vu les choses en grand cette année. Pour cette première élection, 7 candidates concourront samedi 20h à la MJC de Tsingoni dans un show en plusieurs tableaux. 400 personnes sont attendues pour admirer ces filles toutes aussi belles les unes que les autres.

Candidates miss prestige mayotte
© Emmanuel Tusevo Diasamvu


Que ça soit Aechat Kamar ou Bruno Garcia, propriétaire de l’hôtel Caribou où logent les candidates depuis 10 jours, partenaire de l’évènement et membre du futur jury, tous s’accordent à dire que le choix sera difficile. « On a beaucoup travaillé depuis 10 jours que nous sommes ensemble pour vous fournir un show exceptionnel », promet la Miss sortante.
 

La question du défilé en maillot en bain pas éludée


L’objectif de Miss Prestige : « valoriser la femme mahoraise telle qu’elle est, toutes en couleur, avec les tenues traditionnelles », explique Aechat. « La Miss Prestige ne doit pas avoir honte de parler le shimaoré ou le kibouchi et ne doit pas se sentir forcer si elle doit porter le salouva », précise de son côté Nemati Toumbou-Dani, présidente du comité Miss Prestige Mayotte. Parler et comprendre une des langues locales est en effet un critère de sélection de la future Miss, chargée de représenter Mayotte au niveau national, voir international ensuite comme avec Aechat.
 
Miss Prestige Aecha Kamar et Nemati Toumbou-Dani
© Emmanuel Tusevo Diasamvu | Aecha Kamar, Miss Prestige Mayotte 2017, et Nemati Toumbou-Dani, présidente du comité d'organisation


Une des critiques souvent faites au concours de Miss à Mayotte et qui conduit parfois les parents à refuser la participation de leur fille, est le moment du défilé en maillot de bain. « On a nos valeurs, notre culture, notre religion, note Aechat Kamar. Mayotte est une île française mais aussi musulmane. Le passage en maillot de bain sera là mais ça sera fait autrement, vous verrez, on laisse la surprise. »

Treize filles s’étaient inscrites pour participer à cette élection mais le jury a dû en sélectionner 7. « Nous avons choisi celles qui étaient les plus disponibles et qui les plus matures, raconte la Miss sortante, très présente dans l’organisation de cette édition. Certaines devaient passer le bac ou des concours cette année ou étaient trop jeunes. Nous leur avons conseillé de revenir l’année prochaine. » Et même si ça sera dur, le jury devra sélectionner parmi les 7 candidates. Elles seront chacune notée sur 100 points avec 80 points pour la prestation de la soirée, avec une partie pour les votes du public sur Facebook via les likes sur leur portrait, 10 points pour un test de culture générale déjà effectuée et 10 points leur comportement pendant les 10 jours de préparation du spectacle.

Le public est convié à arriver vers 19h à la MJC de Tsingoni. L'entrée est de 15€ pour les jeunes et de 25€ pour les adultes. L’élection sera également à suivre en direct sur Mayotte la 1ère et en live sur notre page Facebook.

Découvrez les portraits des candidates: