Le samedi 17 décembre dernier, c'est la ville de Montpellier qui a accueilli à l’Arena de Montpellier, les 30 prétendantes qui ont concouru à l’élection de Miss France 2017 présentée par Jean-Pierre Foucault en compagnie de Sylvie Tellier en direct sur TF1. C’est la première fois que le concours Miss France est présenté dans une salle pouvant accueillir près de 8000 spectateurs. Qui dit concours, dit jury, et le comité Miss France a cette année nommé la chanteuse Arielle Dombasle en tant que présidente du jury, elle était accompagnée de Malika Menard, Miss France 2010, des comédiennes Michèle Bernier et Ingrid Chauvin, du boxeur Tony Yoka médaillé d'or aux JO 2016, de Christophe Barratier et enfin d'Amir chanteur, qui a représenté la France à l'Eurovision cette année.

Une Miss France métisse
Les 30 candidates, plus rayonnantes les unes que les autres ont assuré le spectacle. Alors que les jeux semblaient etre faits pour la Miss Languedoc-Roussilion, qui à chaque passage essuyait des pluies d'applaudissements (l'éléction se déroulait à domicile pour elle), c'est finalement Miss Guyane qui a été élue Miss France. Et oui par son teint métissé, son afro bouclé et son sourire chaleureux et lumineux elle a su ravir les Français et les membres du jury.

Naima était à tomber par terre
J'étais confortablement installé devant ma télé, tout comme les 8 millions d'autres français, attendant avec impatience de voir défiler Naima. J'arrive à l'apercevoir parmi toutes ces belles créatures, elle s'avance fièrement, avec ce joyeux sourire que l'on aime tant, elle pose devant le jury, devant le public, devant les français. Mon coeur s'emballe qu'est ce qu'elle est belle ! Mais au moment de faire demi tour, elle chute malencontreusement en se prenant le pied dans sa traîne. Je me frotte les yeux, je ne parviens pas à y croire. Ce cauchemard aura duré une fraction de seconde mais il était bien réel, Naima Madi Mahadali, Miss Mayotte, a bel et bien glissé durant le tableau banquise. Mais elle tombe avec légerté et classe, et cela personne ne pourra lui enlever. 

Les tweetos se lachent
En un instant la tweetosphère se lâche, comme si elle n'attendait que cela pour cracher son venin, à l'affût du moindre faux pas. Naima aura tellement eu mal qu'elle ne pourra défiler en maillot de bain, et ne fera pas partie des 12 sélectionnées. Et l'aventure Miss France s'est achevée ainsi pour elle.


Naima n'a jamais été hospitalisée
A la suite de ce facheux incident qui aura tout de même marqué les esprits, et qui aura délié certaines mauvaises langues, la presse à scandale s'en est mêlée annonçant que Miss Mayotte avait été hospitalisée à Montpellier suite à une fracture, et qu'elle avait dû se faire poser un plâtre.

Et d'ailleurs imméditement, Sylvie Tellier a tenu à rectifier le tir et à faire taire toutes rumeurs à travers un tweet qui se voulait rassurant.

Au lendemain de l'élection, je me suis entretenue avec elle par téléphone, d'abord pour prendre de ses nouvelles, mais aussi pour avoir son sentiment sur cette superbe aventure qu'est Miss France, en passant par son élection à Mamoudzou, par le séjour à la Réunion, mais aussi par ce fameux prime. Je voulais également comprendre les relations qu'elle a su tisser avec ses concurrentes qu'elle a d'ailleurs aidé à plusieurs reprises en toute sincérite, parce que oui Naima est généreuse, naturelle et spontannée. Une interview à découvrir sur le compte twitter de Mayotte 1ère.

"Les mahorais doivent se mobiliser pour leur miss"

Jane Jaquin, présentatrice de l'élection Miss Mayotte et attachée de presse de Naïma a tenu elle aussi à s'exprimer...

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Melissa Kesleir, Frank Servel, Naïma Madi Mahadali, Ludy Langlade, Jane Jaquin Photo Miss Mayotte officiel
"Naïma a fait un très joli parcours durant l'aventure Miss France. Cette année pour moi marque un tournant dans l'histoire des Miss Mayotte grâce à l'engouement qu'elle a suscité. Les mahorais se mobilisent pour leur miss et c'est une jolie histoire que nous écrivons ensemble. Pour cela je remercie notre ambassadrice d'avoir réussi avec son sourire à fédérer les bonnes énergies autour d'elle, son annee n'est pas terminée, elle représente Mayotte jusqu'en août. La tenue folklorique de Naïma a impressioné et marqué les esprits, merci à Moina Rafa pour ce sublime travail. C'est la 1ère fois que nous avons une tenue aussi bien travaillée et qui envoi un message fort. Naïma a su la mettre en valeur sur scène et cela fait d'elle une ambassadrice d'autant plus légitime.

L'heure est au repos pour elle, la préparation Miss France est un mois éprouvant physiquement et psychologiquement, c'est pour cela qu'il est important d'être encourageant pour nos miss durant leur aventure miss France et durant le prime. Ainsi je ne commenterai pas l'effet bad buzz sur lequel certains ont surfé en s'en donnant à cœur joie sur la chute et la blessure de Naïma. C'est une jeune femme courageuse qui s'est blessée nous devons rester unis et montrer que nous les mahorais sommes solidaires et bienveillants les uns envers les autres. Il en va de l'image de notre département."

Oui Miss Mayotte tu as chuté, mais il vaut mieux ça qu'une fin insigifiante...