Kahani, une caserne construite en kit préfabriqué

Pompier

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner n'a pas pu visiter la caserne des pompiers de Kahani.

K. Abdil-Hadi Publié le , mis à jour le

Deux drapeaux tricolores ornent l’entrée de la caserne des pompiers de Kahani.

Les élèves pompiers ainsi que les professionnels sont là. La petite caserne du centre s’apprêtait à accueillir le ministre de l’Intérieur. Mais Christophe Castaner, aussi ministre des cultes, a dû repartir précipitamment à Paris, au milieu de la nuit, à cause de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
La caserne de Kahani a ouvert ses portes en 2012 et Christophe Castaner devait aussi observer son fonctionnement quotidien, pour appréhender au mieux le travail des soldats du feu. En plus du fonctionnement normal d’une caserne, elle fait également office de centre de formation pour « les stagiaires caporaux ».

Actuellement neuf stagiaires sont en formation,

pour compléter leur acquisition, ils devraient partir en immersion en Métropole,

informe le chef de la caserne, Abdou Houssamoudine.
Pompier
© Mayotte la 1ere

Les élèves pompiers sont à l’arrière de la caserne, « ils font du sport » indique le chef. Effectivement, ils transpirent à grosses gouttes à cette heure matinale. Les avants-bras et les genoux sur le bitume, ils font des pompes.


La caserne entièrement construite en kit préfabriqué, commence à être trop petite pour la dizaine de soldats du feu qui y travaille.

« ça devait être provisoire et finalement ça dure » déplorent certains. Et ce point, ils auraient aussi voulu le souligner au ministre de l’Intérieur.
 

L'actu en vidéo

EXTRAIT : Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte

Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, suite à un suicide d'un demandeur d'asile. Extrait du JT de Mayotte la 1ère du 30 juillet 2019.