Illettrisme et cohésion sociale : Le président de l' Union pour le renouveau de Mayotte écrit au ministre de l' intérieur

CHIHAB
© JDM | CHIHABOUDDINE Ben Youssouf

CHIHABOUDDINE Ben Youssouf , Conseiller départemental de Mamoudzou 2 et Président de l' Union pour le renouveau de Mayotte, a écrit une lettre au ministre de l'intérieur,Christophe Castaner ,en voyage dans l' île, pour lui demander de renforcer la cohésion sociale et la lutte contre l' illettrisme
 

Emmanuel Tusevo
Publié le , mis à jour le

Demande relative à la lutte contre l'illettrisme et pour la cohésion sociale

VO – 14 avril au 16 avril 2019

Monsieur Le Ministre,

L'insécurité est un frein considérable à l'activité économique.Elle augmente les coûts des investissements et de fonctionnement des entreprises qui se trouvent dans un contexte qui les fragilise. Mayotte doit relever le défi de l'emploi et du développement économique.

La situation de pauvreté et d'illettrisme de la plupart de la population crée des inégalités et une marginalisation. L'accès à certains services publics est de plus en plus difficile avec l'obligation de recourir à internet pour espérer avoir le moindre contact.

Comment faire quand on habite un quartier sans eau, ni électricité depuis des années ?
Comme vous le savez, la marginalisation est un terreau favorable à toutes sortes d'incivilité. Par exemple, des groupes de jeunes complètement livrés à eux mêmes se forment de plus en plus dans les quartiers. Certains se déplacent avec un nombre impressionnant de chiens et constituent des menaces pour les habitants.

Le gouvernement et le Président de la République reconnaissent que Mayotte doit rompre avec le passé où l'accompagnement de l'Etat n'était pas au rendez-vous.
Vous êtes en train de renforcer les dispositifs de lutte contre l'immigration clandestine et les actions sur le terrain sont visibles. Malheureusement, la violence reste latente et se manifeste à la moindre occasion.

CHIHAB

Je veux dire par là que la lutte contre l'insécurité est indissociable de la lutte contre la pauvreté et la marginalisation.
Les actions significatives pour un mieux vivre ensemble et contre la marginalisation d'une frange importante de la population s'avèrent urgentes.
Je demande que la lutte contre l'illettrisme à Mayotte, principal vecteur d'intégration soit considérée comme une cause nationale, compte tenu d'une mise en place tardive de l'enseignement obligatoire dans les années 2000.
Le taux d'illettrisme est le plus élevé de France en 2016, d'après les données sur la Journée de la défense et de la citoyenneté avec 73% alors qu'à la Réunion, le département voisin est à 26%. La population concernée porte sur des dizaines de milliers d'adolescents et d'adultes qu'il faut former pour leur employabilité, dans les meilleurs délais.

La population attend avec impatience que la volonté exprimée par le gouvernement et le Président de La République de réaliser un programme global à Mayotte porte ses effets.
La proximité des élus avec la population est nécessaire et la mise en place d'un mode de scrutin à liste pour le Département s'éloigne de cette démarche.

Je demande enfin la suspension. du recours obligatoire à internet pour accéder aux services publics à Mayotte, en attendant que la majorité des quartiers disposent d'un minimum de réseaux d'électrification et que le taux d'illettrisme soit comparable à celui des autres départements.

Je vous en remercie.

CHIHABOUDDINE Ben Youssouf
Conseiller départemental de Mamoudzou 2
Président de l'Union pour le renouveau de Mayotte.