Maesha

Tous les mercredis à 18h30

Maesha

l’habit fait-il le moine ?

Maesha ; MODERNITE ET TRADITION

Dans ce numéro de Maesha nous aborderons la femme, entre tradition et modernité. Les invitées en plateau partageront leur point de vue sur l'impact du style vestimentaire sur le choix de vie des femmes. 

A.O Publié le , mis à jour le

Vous connaissez sûrement l'expression, l'habit ne fait pas le moine. Et pourtant de nos jours, que ce soit dans un supermarché ou à la barge, il suffit souvent d'un coup d'œil ou d'un regard vague pour juger une personne, la classer dans une catégorie ou lui coller une étiquette. 

En plus de son ouverture au monde et de son émancipation, la femme mahoraise accorde une grande place à ses coutumes. Il n'est pas rare de la rencontrer en tenue occidentale toute la semaine et la croiser un vendredi en salouva. 

Le salouva vous va si bien

À Mayotte, on a tendance à mettre de côté certaines personnes qui ne s'habillent pas selon nos critères habituels ou les critères de l'entourage.
À cause de ces préjugés certaines femmes se sentent obligées de se cacher pour être libres vestimentairement par peur d'être mises dans une case ou par peur d'etre jugées.

Mais pourquoi accorde-t-on autant d'importance aux apparences ? Est-ce que le look a un réel impact sur le choix de carrière, la réussite scolaire ou sociale ?
Le salouva protégerait-il les jeunes femmes de toutes tentations, ou le porter ferait-il de nous une retrograde ? 
C'est à ces nombreuses questions que répondront Maria Mroivili, sociologue et Laoura Ahmed, docteur en droit.
Maesha ; MODERNITE ET TRADITION. MROIVILI LAOURA
© A.O
En attendant de retrouver ces jeunes femmes aux idées bien engagées, attention aux prejugés et mefiez-vous des apparences ! 

Participez, temoignez ou proposez des themes par mail ou par sms :
✉  maesha@francetv.fr
☏ ou au 0639693131