L’économie bleue englobe toutes les activités économiques liées aux océans, mers et côtes, qu’elles soient directes ou indirects. Cette économie comprend ainsi l’aquaculture ou le tourisme lié au lagon. Mais à Mayotte, l'aquaculture a perdu de sa superbe avec l’effondrement d’une filière qui exportaient jadis plusieurs tonnes de poissons et autres crustacés. Quant au tourisme maritime, c’est le secteur qui semble aujourd'hui le plus solide. Les structures de ce genre, qui offrent des prestations sont tournées dans leur grande majorité vers les sorties et autres balades en mer avec observation d’animaux. Ce sont de loin les structures qui étaient les plus représentées lors du premier « Festival du lagon ».

Ce contenu n'est pas compatible AMP.


Qu’on l’appelle économie bleue ou économie de la mer, cette économie ne représente pas plus de 5% des entreprises à Mayotte. Un poids relativement faible pour un secteur que beaucoup estiment d’avenir. Cette économie a encore de nombreux défis devant elle car le secteur reste à structurer.

Votre navigateur ne supporte pas le HTML5 audio