Le député Mansour Kamardine au ministre Christophe Castaner : " Quels sont les moyens que vous allez mobiliser pour endiguer l’immigration clandestine et l' insécurité ? "

MANSOUR KAMARDINE
© Mayotte la 1ère | MANSOUR KAMARDINE, DEPUTE L.R. DE MAYOTTE

Le député L.R. Mansour KAMARDINE réitère les attentes des habitants de Mayotte en matière d'immigration clandestine et d'insécurité  auprès du ministre de l’intérieur, Christophe CASTANER, en voyage dans l' île. 

Emmanuel Tusevo
Publié le , mis à jour le

Dans une interview accordée à Emmanuel TUSEVO DIASAMVU pour le site d’informations " Mayotte La 1ère.fr Actualités",  le député Mansour Kamardine déplore que les multiples interpellations des élus mahorais au gouvernement n'obtiennent que des résultats mitigés.
 

Mansour Kamardine
© Mayotte la 1ere | Mansour Kamardine, Député LR de Mayotte


Mansour KAMARDINE : " Les populations immigrées continuent toujours de venir à Mayotte et donc, nous voulons savoir quels sont les moyens que le ministre Christophe CASTANER va mobiliser pour endiguer vraiment le phénomène de l’immigration clandestine et celui de l’insécurité prégnante à Mayotte."

Emmanuel TUSEVO : Vous aviez déjà interpellé le ministre de l'intérieur à ce sujet à l’assemblée nationale à Paris. Qu'est-ce vous lui avez dit et qu'est ce qu'il vous a répondu à l’époque?

Mansour KAMARDINE :
Il y avait plusieurs choses. C'était à l' occasion de l'examen des budgets de la sécurité civile  mais aussi des budgets des forces intérieures et je lui avais demandé quels sont les moyens, à titre d’exemple, dédiés à la sécurité civile, c'est-à-dire, au secours des personnes, aux pompiers, etc.

Il n'avait pas les éléments de réponse. Il m’avait promis de me les envoyer il y a 6 mois. J'ai dû poser encore une question écrite pour lui demander de me donner ces éléments, il ne les a pas encore, ce qui veut dire simplement que ces moyens sont inexistants alors que Mayotte a aussi ses contraintes de sécurité. Ses populations ont besoin d'être sécurisées, d'être secourues quand elles sont dans le besoin.

Emmanuel TUSEVO : A propos des contraintes de sécurité justement, les coupeurs des routes ont repris du service.

Mansour KAMARDINE : C'est pourquoi nous avons besoin, effectivement, d'une expertise de la situation actuelle, un renforcement des moyens et d' équipements puisque nous savons que les équipes de police et de gendarmerie à Mayotte sont sous-équipées et donc un renforcement des équipes pour d'abord sécuriser le personnel qui se dévoue à la sécurité de nos populations et de nos biens et puis, veiller à ce que Mayotte ne soit pas une passoire parce que ça coûte énormément cher au budget de l' Etat.
On renvoie les gens la veille, ils reviennent le lendemain. C'est même épuisant pour les personnes qui accomplissent cette mission.

Emmanuel TUSEVO : Ces migrants clandestins n'hésitent même plus à attaquer les forces de l’ordre en pleine mer notamment à M'Tsamboro alors que ce sont eux qui devraient prendre la fuite.

Mansour KAMARDINE :
Du temps où il y avait une volonté politique, c'était les clandestins qui fuyaient, aujourd'hui, ce sont les honnêtes gens qui sont obligés de se parquer dans les maisons et Mayotte est devenue une grande maison d' arrêt à ciel ouvert puisque tout le monde doit se parquer à l' intérieur de sa maison à la tombée de la nuit, donc il faut effectivement que la tendance change, c'est-à-dire que l' Etat puisse arriver à renverser cette tendance pour faire en sorte que ce soit le clandestin, le malfrat qui prenne la fuite à la vue des forces de l' ordre et non l' inverse.
Il y a toute une volonté politique à mettre en place. Il y a quelques frémissements dans ce sens mais il y a encore de la marge.

A LIRE AUSSI :

Mayotte : Castaner pour “un haut niveau de pression” sécuritaire Par valeursactuelles.com / Dimanche 14 avril 2019 à 18:38

https://www.valeursactuelles.com/societe/mayotte-castaner-pour-un-haut-n...
CASTANER
© Christophe Castaner. Photo © JC Tardivon/SIPA | Christophe Castaner