Le Conseil Départemental dénonce avec la plus grande fermeté des accusations infondées sur le recrutement du directeur du GIP- MDPH de Mayotte.

Soibadine
© PHOTO : GD976 : SOIBAHADINE IBRAHIM RAMADANI

Le Président du Conseil Départemental,Soibahadine IBRAHIM RAMADANI,a diffusé, le 16 août 2017, un communiqué faisant suite au courrier de la Conseillère départementale de Pamandzi,EL HADAD SOIHIRAT, qui lui demandait des informations et des explications sur le recrutement du directeur du GIP- MDPH
 

Emmanuel Tusevo
Publié le , mis à jour le

CLIQUEZ POUR LIRE LE COURRIER DE LA CONSEILLERE DEPARTEMENTALE DE PAMANDZI 
https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/recrutements-au-conseil-departeme...

CLIQUEZ POUR LIRE LE COURRIER DU PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL EN PDF

VOUS POUVEZ EGALEMENT LIRE CE COURRIER CI - DESSOUS :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

CONSEIL DEPARTEMENTAL
DE MAYOTTE

Cabinet du Conseil
départemental

 Mamoudzou, le 16 août 2017
 
Communiqué du Président du Conseil départemental
 
 
 Un courrier en date du 11 août 2017, émanant d’une
Conseillère départementale, pose des soupçons d’irrégularité sur
le recrutement du directeur du GIP- MDPH.
 
En réponse, le Conseil départemental, tient à apporter à la
connaissance du public et de la Conseillère en question, les
éléments de dossier suivants.
 
1- Le poste a bien été créé par délibération n° 2016.00039
en date du 7 mars 2016 et validé par le contrôle de
légalité, le 11 mars 2016 ;
 
2- Un appel à candidature a été lancé en date du 7 mars
2017 avec une date limite de dépôt des candidatures
au 7 avril 2017 ;
 
3- La déclaration de vacance de poste pour cet emploi
de directeur, a été validée par le Centre de gestion de
la Fonction publique territoriale en date du 24 mai 2017,
avec un numéro de déclaration afférent ;
 
4- Après sélection des candidatures reçues, 3 personnes
ont pu être auditionnées le vendredi 5 mai 2017, par un
jury composé à parité, de cadres du Conseil
départemental, de l’Etat et d’un élu ;
 
5- Un deuxième entretien a eu lieu le 24 mai 2017, avec
mise en situation. Le candidat qui a recueilli l’unanimité
du jury, selon le procès-verbal de recrutement, a été
proposé au Président du Conseil départemental pour
son recrutement. L’intéressé a été informé, le 15 juin
2017 pour une prise de poste au 1er juillet 2017, d’abord
en immersion pendant un mois dans une structure
identique en Métropole et en poste depuis le 1er aout
2017 ;
 
L’ensemble de ses diplômes entièrement valides,
[Diplôme d’Educateur social en 2008, Licence et maîtrise en
sciences humaines et sociales décernées par l’université de
Bourgogne (Dijon en 2010 et 2011), Certificate of advanced
Studies HES-SO de praticien formateur délivré en 2013 à
Lausanne] correspond à la nature de cet emploi de
direction ;
 
6- La rémunération énoncée dans ce courrier, soit 6000€
net, est totalement erronée. Cet emploi est en effet,
rémunéré dans la moyenne basse des postes de
direction au Conseil départemental, soit inférieur à
4000€ net ;
 
7- En aucun cas, pour les recrutements au sein de la
fonction publique territoriale, l’avis du comité
technique, n’est requis.
 
Le Conseil Départemental dénonce avec la plus grande
fermeté de telles accusations infondées qui mettent à mal
l’institution, le fonctionnement des services et jettent l’opprobre
sur le salarié en question, aussi bien sur son intégrité, sa probité, et
la qualité de ses titres.
 
Un dossier en réponse a été constitué à cet effet et sera mis
à la disposition de tout élu du Département qui en ferait la
demande. Le Département assure avoir procédé en toute
transparence à ce recrutement dont la procédure rappelée ci-dessus,
est totalement conforme à la réglementation en vigueur.
 
Par la présente, le Conseil Départemental réaffirme son
attachement aux principes régissant la fonction publique et
renouvelle toute sa confiance en la personne choisie.
 
Le Président du Conseil départemental
 
Soibahadine IBRAHIM RAMADANI