Dans le cadre de sa visite à Mayotte, la ministre des Outre-mer, Annick GIRARDIN, a largement évoqué, avec le Président du Conseil départemental,Soibahadine Ibrahim RAMADANI, les enjeux relatifs à la résiliation de la délégation de service public (DSP) du Port de Longoni.

Pour Annick Girardin : « Le port est un équipement stratégique pour la vie et le développement du territoire ».

C’est pourquoi à la demande du conseil départemental, la ministre a décidé l’envoi d’une mission interministérielle chargée d’appuyer le département dans son analyse des modalités et conséquences de la rupture anticipée de la DSP.

L’étude conduite par la mission de l’Inspection générale de l’administration (IGA), de l’inspection générale des finances (IGF) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable
(CGEDD) devra proposer la solution juridique la plus adaptée pour parvenir à un fonctionnement efficace et pérenne du port.
Les conclusions de ces études devront être remises d'ici la mi-décembre 2017.

EMMANUEL TUSEVO

SUR LE MEME SUJET

Mayotte : la gestion scandaleuse du port de Longoni

https://www.clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2017/08/24/Mayotte-la-gesti...