Les assoiffés ont manifesté devant le SIEAM