Air Austral a décollé en oubliant deux enfants en salle d’embarquement

Air Austral

Dimanche matin, un vol direct  Mayotte –Paris est parti en oubliant deux passagers. Deux jeunes enfants devaient voyager sans leurs parents, sous la responsabilité du Personnel Navigant Commercial. Ils ont été « oubliés » en salle d’embarquement.
 

Bruno Minas
Publié le , mis à jour le

Ce matin-là, Zariante, la maman,  a accompagné ses enfants à l’aéroport bien en avance. Alan, le garçon adolescent, pouvait voyager seul, mais Lyssia 8 ans devait être prise en charge en tant que « UM » (Unaccompanied Minor, c’est ainsi que l’on désigne les enfants devant être accompagnés par le personnel de la compagnie). « Tout s’est bien passé. Il y a juste eu un petit problème avec la Police de l’Air et des Frontières qui a voulu vérifier que je suis bien la maman de Lyssia, car sur la photo de son passeport elle a encore sa bouille de bébé » explique t-elle. Une fois les formalités terminées, Zariante a attendu le décollage de l’avion comme le veut la règle.

L’hôtesse : « désolée, je les ai oubliés »

Une demi-heure plus tard, une fois rentrée chez elle, Zariante reçoit un appel de l’aéroport. On lui demande de revenir chercher sa fille qui n’est pas partie. « J’étais en panique » raconte-t-elle, « j’ai demandé à mon frère de m’accompagner. Il est un ancien agent d’escale d’Air Austral ». « A l’aéroport, les personnels au sol ont tenté de me faire croire  qu’il y avait eu un problème avec la Police de l’Air et des Frontières. Puis l’hôtesse en charge des « UM » a fini par avouer la vérité : occupée à d’autres tâches, elle les avait tout simplement oubliés ».
Sur ce vol, il y avait deux petits mahorais en « UM » : Lyssia, et un autre petit garçon de 5 ans que les parents ont dû aussi revenir  chercher.
Dans l’avion, le grand frêre Alan, a cru que sa sœur était à bord regroupée avec d’autres « UM ». A l’arrivée, ne la trouvant pas, il a paniqué,. Leur père les attendait à Paris.


Il n’y a pas eu de comptage des passagers


Finalement tout s’est arrangé le lendemain, les enfants ont pu partir...avec les excuses de la compagnie.

Cette mésaventure intervient dans un moment troublé où Air Austral, en pleine période de pointe, se voit privée d’un appareil actuellement en réparation. Mais cela suffit-il à expliquer deux négligences ? La première est d’avoir oublié les enfants, et la deuxième est de ne pas avoir effectué le comptage des passagers avant le décollage, pour vérifier que tout le monde avait bien embarqué.
 

L'actu en vidéo

EXTRAIT : Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte

Réaction de Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, suite à un suicide d'un demandeur d'asile. Extrait du JT de Mayotte la 1ère du 30 juillet 2019.