L'actualité régionale à travers la presse 9 octobre

Mayotte/Comores
Bruno Minas
Publié le , mis à jour le

COMORES

« Il n’y a pas de prisonniers politiques aux Comores », affirme le procureur de la République


Pour le Procureur Mohamed Abdou, cité par le journal « Al-Watwan », «  aucune des personnes privées de leur liberté n’est poursuivie pour ses idées ou positions politiques. Ces personnes sont poursuivies pour des faits qui, au regard de nos analyses et l’enquête en cours, sont constitutifs d’une infraction pénale».
Selon le procureur : « des demandes de mise en liberté provisoire ont été formulées et seront examinées cette semaine ».

De son côté le ministre des affaires étrangères, Mohamed Elamine Souef, a déclaré ignorer que l’écrivain Said Ahmed Said Tourqui était enfermé à l’isolement dans une cellule de 2 m sur 3.
« SAST » a passé plus de 60 jours en détention, il est accusé de complot pour renverser le régime.



MADAGASCAR

Une affaire d’hélicoptère est révélatrice du climat de la campagne électorale


Deux candidats opposés au président sortant, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, ont loué des hélicoptères en Afrique du Sud pour faire leur campagne. C’est le seul moyen d’aller rapidement partout sur la grande île où le réseau routier est défaillant. C’était sans compter sur le côté tatillon de l’Aviation Civile Malgache qui ne voulait pas délivrer d’autorisation de vol sous de multiples prétextes de normes à respecter, de sécurité, etc… Il a fallu que le premier ministre de transition intervienne pour obliger l’administration à délivrer les autorisations de vol. Le journal « L’Express » raconte que cela a donné lieu à un débat au plus haut sommet de l’Etat.



La campagne électorale est maintenant officielle, cela implique un certain nombre d’interdictions

Elles sont détaillées dans le quotidien « Midi-Madagascar ». Toutes les inaugurations, coupures de ruban et remises de médailles sont interdites pendant toute la campagne.
Les fonctionnaires n’ont pas le droit d’afficher leur préférence, en tout cas pendant les heures de service.
Il en va de même avec l’utilisation des véhicules de l’Etat.




LA REUNION

Les « silhouettes noires » : une opération de sécurité routière pour frapper les esprits


Elle consiste à placer 47 silhouettes humaines de couleur noire, comme une ombre, aux endroits où il y a eu des accidents mortels. Ces silhouettes symbolisent les personnes décédées sur la route en 2017. Les élèves d’un  lycée professionnel ont participé à la conception et à la fabrication des silhouettes. On espère ainsi inciter les usagers de la route à plus de prudence.




MAURICE

Une sud-africaine arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à livrer de l’héroïne


Elle a  été interceptée dans un hôtel alors qu’elle s’apprêtait à livrer plus d’un  kilo de drogue. Cette femme de 31 ans a réussi à déjouer le système de sécurité aéroportuaire.
Elle avait dissimulé des boulettes d’héroïne dans son estomac et ses parties intimes. Elle avait avalé près d’un kilo d’héroïne. La poudre était enveloppée dans des préservatifs. Une employée de l’hôtel a signalé son attitude suspecte ; depuis son arrivée, elle ne sortait pas de sa chambre. Les policiers l’ont prise en flagrant délit en train de ranger sa marchandise. Elle avait avalé plus de 50 boulettes.