COMORES

Le procureur de la République de l’Union des Comores multiplie les auditions dans l’enquête sur la « citoyenneté économique »


Hier le procureur a dépêché des gendarmes pour entendre une deuxième fois Ahmed Abdallah Sambi. L’ancien président assigné à résidence a déjà été entendu la semaine dernière. 12 de ses compagnons de route ont également été interrogés. Tous ont l’interdiction de quitter la Grande-Comore. Une audition doit avoir lieu à Moheli, celle de l’autre ancien président Ikililou Dhoinine. Le successeur de Sambi avait lui aussi mené à bien le programme de « citoyenneté économique » qui consistait à vendre des passeports comoriens à des apatrides. Dans le journal « Al Watwan » le procureur confie qu’il a du mal à entendre l’ancien directeur de la police Abou Achirafi Ali. Ce dernier met en avant son statut d’élu couvert par l’immunité parlementaire.


MADAGASCAR

A Madagascar, la fête chrétienne de la Pentecôte a marqué une courte pause dans le conflit politique.


Aujourd’hui les protestataires devraient à nouveau se faire entendre sur la place du 13 mai à Antananarivo, occupée depuis maintenant un mois à l’initiative des députés d’opposition. Ils réclament la destitution du président de la République ; une demande à laquelle la Haute Cour Constitutionnelle est amenée à se prononcer.
A l’occasion de la fête de pâques le pape François a nommé un nouveau Cardinal malgache. Il s’agit de l’Archevêque de Tamatave et président de la conférence épiscopale Monseigneur Désiré Tsarahazana. Comme ses autres collègues évêques il n’a jamais été tendre avec le pouvoir, fustigeant le non-respect des engagements pris devant la population.



LA REUNION

Le président de la Région Réunion, Didier Robert, souhaite que Roland Garros entre au Panthéon.


Roland Garros, dont le nom a été donné au célèbre club de tennis parisien où a lieu chaque année le tournoi international,  était un aviateur héros de la première guerre mondiale, originaire de la Réunion. Didier Robert a écrit au président Macron afin que sa dépouille soit transférée au Panthéon à Paris, là où reposent les grands personnages de l’histoire de France. Cette année marque le centenaire de sa disparition. Cela fait déjà deux ans qu’une première motion en ce sens avait été adressée au gouvernement par la Région Réunion. Didier Robert, dans sa lettre au président, écrit que «  Roland Garros est un symbole de l’engagement de la jeunesse française ».


SEYCHELLES

Un rapport alarmant vient d’être rendu public sur la consommation de drogue aux Seychelles.


L’agence pour la prévention de la drogue et la réinsertion des toxicomanes révèle que 6% des Seychellois consomment des drogues dures, plus particulièrement de l’héroïne. Cela représente plus de 4 800 personnes sur une population de 95 000 habitants. La toxicomanie touche les hommes entre 15 et 50 ans. Cette consommation fait augmenter la criminalité car les drogués cherchent à se financer par tous les moyens possibles. Le gouvernement  va multiplier les opérations de prévention et de désintoxication. L’héroïne fait partie des drogues les plus addictives. S’en débarrasser est un véritable calvaire pour les toxicomanes.


MAURICE

A l’île Maurice un débat est engagé autour d’un projet de loi sur le prélèvement d’organes.


Il s’agit de modifier la législation : Actuellement, pour prélever un organe sur une personne décédée ; il faut que la personne soit de la même famille et qu’elle ait donné son accord de son vivant. Cela limite beaucoup la possibilité de recourir au don d’organes. Le projet de loi étend la possibilité de prélever en dehors de la famille, et surtout rend ce prélèvement possible à partir du moment où la personne ne s’y est pas opposée de son vivant. C’est la règle de la « présomption de consentement » comme c’est le cas depuis peu en France.
Les juristes ont du pain sur la planche pour élaborer cette loi, d’autant qu’il s’agit aussi de déterminer à partir de quels critères une personne peut être considérée comme décédée.