L'actualité régionale à travers la presse 28 juin

Carte séismes <océan indien
© brgm
Bruno Minas
Publié le , mis à jour le

COMORES
L’ancien président Ahmed Abdallah Sambi est convoqué devant la justice cet après-midi


Ahmed Abdallah Sambi a reçu hier une convocation d’un juge pour 14 heures ce jeudi après-midi, « pour affaire vous concernant » comme dit la formule standard. Il s’agit très probablement de l’affaire de la « citoyenneté économique ». L’ancien président est soupçonné d’avoir détourné des sommes colossales de la vente des passeports comoriens. Un de ses anciens ministres, celui qui avait initié la loi du la « citoyenneté économique » est en prison depuis avant-hier.
Cette convocation de Sambi permettra peut-être aussi de légaliser sa mise en résidence surveillée, décision prise sans aucun jugement par le ministère de l’intérieur.



COMORES
L’opposant Moustoifa Saïd Cheikh reste en prison


La justice a examiné sa situation ainsi que celle de deux autres co-détenus arrêtés pour « trouble à l’ordre public ». Il a été décidé qu’ils resteront en détention jusqu’au 2 juillet. Moustoifa Saïd Cheikh, figure respectée de l’opposition comorienne a été arrêté le week-end dernier alors qu’il s’appretait à participer à une manifestation contre la réforme constitutionnelle voulue par le président Azali. Les manifestations sont interdites.



MADAGASCAR
La presse décortique le discours du président lors de la fête de l’indépendance


« Le discours d’un candidat à l’élection présidentielle » titre « Midi-Madagascar », « Hey Rajaonarinamampianina s’est montré très offensif »…  « il a, selon ses dires, déjà mis le pays sur les rails depuis le début de son quinquennat ».
« Nous sommes passés de 92% de pauvreté à 72% , a déclaré le président » titre pour sa part « Madagascar-Tribune » . Mais le journal ajoute : « Une fois de plus, le chef de l’Etat malgache ne semble pas encore reconnaître que sous son régime, le pays s’est lourdement appauvri figurant parmi les 5 pays les plus pauvres au monde, comme l’ont  indiqué les statistiques des bailleurs de fonds ».
Les journaux notent aussi que le président n’a pas saisi cette occasion pour donner une date de l’élection présidentielle.


LA REUNION
Deux « mules » ont été arrêtées à l’aéroport de St Denis-Gillot


Les « mules », c’est ainsi que l’on appelle les personnes qui transportent de la cocaïne cachées sur elles, dans leur corps. On a plus l’habitude d’arrêter des mules sur la ligne entre Cayenne et Paris. C’est beaucoup plus rare sur le trajet Paris-Réunion. Deux jeunes femmes ont donc été contrôlées à leur arrivée, elles cachaient la cocaïne dans leurs parties intimes. « l'une avait sur elle 150 et l'autre 120 grammes de cocaïne pour un montant compris entre 16 000 et 30 000 euros » précise le « Journal de l’île de la Réunion. Elles ont été repérées par un chien renifleur de la douane.
Après la garde à vue, elles ont toutes deux été mises en examen et placées en détention. La police recherche le destinataire de la marchandise.



SEYCHELLES
En visite en Inde, le président seychellois Danny Faure revient avec un gros cadeau


Une ligne de crédit de 100 millions de dollars a été accordée aux Seychelles. « Grâce à une subvention, nous allons construire une nouvelle maison du gouvernement. Nous allons également construire un nouveau siège pour la police et un nouveau bâtiment pour le bureau du procureur général ", a déclaré M. Faure cité par l’agence « Seychelles News ».
Mais ce cadeau n’est pas désintéressé. L’Inde veut installer une base militaire sur l’une des îles Seychelles. Ce projet soulève beaucoup d’opposition dans l’archipel. Il y a eu déjà au début de l’année des manifestations contre cette implantation militaire qui – selon ses détracteurs – abîmerait l’image de paix que veulent montrer les Seychelles.