SOCOTRA

Un puissant cyclone touche le nord de l’Océan Indien


Le cyclone « Mekunu » est le premier de la saison dans cette région. Il a ravagé l’île de Socotra au large du Yémen. Au moins huit personnes sont portées disparus. Trois bateaux ont fait naufrage ; des habitations sont détruites. Cette île de 42 000 habitants appartient au Yemen ; les autorités du pays qui est actuellement en pleine guerre civile ont appelé à l’aide les organisations internationales.  Le sultanat d’Oman voisin est placé sous alerte cyclonique.



COMORES

Attention au dérapage des prix pendant le ramadan ; les autorités comoriennes surveillent les commerçants.


Le journal « Al Watwan » écrit que depuis mardi « les équipes du commissariat des Finances de Ngazidja sont sur le terrain avec pour mission de vérifier si les prix fixés par le commissaire sont respectés. Déployés dans la capitale, ces groupes accompagnés par des policiers vont sillonner les marchés et les magasins ». Les sanctions peuvent aller de 100 000  jusqu’à 3 millions de francs comoriens soit de 200 à  6 000 euros.
Par ailleurs le syndicat des pêcheurs approvisionne une poissonnerie nationale à Moroni, où le poisson est vendu moins cher que sur le marché. Le kilo de de bonite est à 1,80€, le thon rouge à 2,40€, le capitaine à 4,00€. Les quantités restent cependant limitées ; de 300 à 400 kilos par jour.


MADAGASCAR

Une journée à haut risque demain dans la capitale malgache. Le camp présidentiel appelle à une manifestation.


Jusqu’à maintenant, seule l’opposition manifeste chaque jour depuis plus d’un mois sur la place du 13 mai pour demander la démission du président Hery Rajaonarinamampianina. Le camp présidentiel ne veut pas être en reste. Le parti HVM annonce un rassemblement demain samedi au Coliseum , dans un autre quartier distant d’environ 4 kilomètres afin d’éviter des affrontements. Mais les forces de l’ordre seront toutefois en alerte pour parer à toute éventualité.


MADAGASCAR

Une grande offensive de charme chinoise se déroule en ce moment à Antananarivo.


Un séminaire sur le modèle de développement chinois se tient  jusqu’au 5 juin à Antananarivo, organisé par le ministère chinois du Commerce.  Lors de la cérémonie d’ouverture, l’ ambassadrice de Chine à Madagascar, a expliqué qu’il y a 40 ans, « la Chine était plus pauvre que Madagascar avec un produit intérieur brut par habitant de 220 dollars contre 400 dollars pour les malgaches».
De son côté le secrétaire d’Etat malgache aux Affaires étrangères a assuré que «Madagascar, qui est toujours à la recherche d’une voie pour son développement, est intéressé au plus haut point par le modèle chinois, et non plus celui de la France » a-t-il dit.


LA REUNION

Une manifestation contre l’emploi de travailleurs étrangers à la Réunion.


Les syndicats CGT et CFDT du bâtiment ont mobilisé leurs adhérents pour protester contre l’emploi de 40 à 60 ouvriers spécialisés espagnols, mais aussi des portugais et des colombiens sur le chantier de construction d’une centrale thermique à St André, à l’Est de l’île. La direction de l’usine explique que ces ouvriers ont des compétences particulières qu’on ne trouve pas dans l’île. Affirmation contestée par les syndicats qui veulent une priorité à l’embauche locale à qualification égale. Les syndicats ont reçu le soutien du député de la France Insoumise Jean-Hugues Ratenon.


SEYCHELLES

Police seychelloise met en garde contre les arnaques sur Internet.


Le nombre de Seychellois touchés par les escroqueries en ligne et la fraude sur Facebook a augmenté au cours des deux dernières années.
« Presque toutes les semaines nous recevons de nouveaux cas où des gens sont escroqués » dit un responsable de la police financière. Au total plus d’un million d’euros d’arnaques ont été recensées : des fausses loteries où on vous fait croire que vous avez gagné, demandant les coordonnées bancaires, l’annonce de faux héritages, fausses offres d’emploi, et autres propositions mirobolantes. Les célibataires sont aussi particulièrement ciblés par des annonces de rencontres.



MAURICE

Les escroqueries via les réseaux sociaux encore : la presse mauricienne rapporte la mésaventure d’un footballeur camerounais à l’Ile Maurice.


Le jeune homme de 22 ans rêvait d’intégrer une équipe professionnelle et une femme mauricienne, via un réseau social,  lui a fait miroiter un engagement dans une équipe de son île. Il a emprunté de l’argent à beaucoup de gens pour payer son voyage de Yaoundé à Port-Louis, 1300 euros, pour rien. A son arrivée dans l’île l’agente de recrutement lui fait payer de 400 euros de  « frais de dossier », et depuis plus rien. Aucun rendez-vous n’est programmé avec un entraineur. Son visa a expiré. Le jeune footballeur se retrouve immigrant illégal. Il demande son rapatriement au Cameroun aux services d’immigration.