COMORES
Le président Azali Assoumani reste muet après la sortie tonitruante de son vice-président Ahmed Jaffar contre la révision de la constitution.


Pas de réaction du côté du palais présidentiel de Beit Salaam. Seulement une organisation dite de « jeunesse patriotique » a tenu une conférence de presse hier pour dénoncer Ahmed Jaffar et remettre en cause sa légitimité. Les « jeunes » l’ont même accusé d’être « un frein au développement économique des Comores », car il demanderait « les pots de vins aux entreprises ».
Une ambiance délétère règne dans le pays. Les gouverneurs de la Grande Comore et d’Anjouan se sont déjà clairement affichés contre la réforme voulue par Azali. Il se murmure qu’ils pourraient être rejoints par le gouverneur de Moheli.



COMORES
Un article dans « Al Watwan » dit que le gouvernement dispose de deux armes pour mater l’opposition.


« La première arme c’est la peur » écrit le journal  « quand l’on sait que les manifestations ne sont pas autorisées et que les autorités brandissent la désormais célèbre «note Barwane», du nom du leader du parti Juwa, condamné pour trouble à l’ordre public.
« La deuxième est liée aux cadavres qui se trouvent dans les placards de certains leaders regroupés aujourd’hui au sein de l’Union de l’opposition » Une référence aux nombreuses casseroles et autres affaires politico-financières que tous les leaders comoriens trainent derrière eux.
Et dans cet article qui va assez loin dans l’impertinence, Al Watwan écrit encore : « En politique, rien ne se perd ! Souriez vous êtes fichés. Et le régime de se frotter les mains ».


MADAGASCAR
L’ancien président Andry Rajoelina demande au gouvernement de se dépêcher d’annoncer la date de l’élection.


Andry Rajoelina s’exprimait sur sa chaine privée. « Sortez la date de l’élection ! » a-t-il lancé au gouvernement. Selon lui, « si la date est conforme à la décision de la Haute Cour Constitutionnelle » (c'est-à-dire d’ici septembre-octobre) « alors plus personne ne va plus camper sur sa position ».
C’est une allusion aux militants d’opposition qui occupent toujours laplace du 13 mai d’Antananarivo pour réclamer le départ du président.
« Si on n’aime pas un président, on le sanctionne à travers une élection », ‘ »la présidentielle, c’est l’objectif » a conclu Andry Rajoelina.


MADAGASCAR
Un homme d’affaire « Karane » a été libéré dimanche soir. Un autre est toujours aux mains des kidnappeurs.


Moustafa Hiridjee a été libéré dimanche soir par ses ravisseurs. On n’a pas les détails de la transaction mais il apparait évident qu’une rançon a été versée.
En revanche, le propriétaire du Business Center de Tamatave, Nizar Pirbay qui a été kidnappé le vendredi  8 juin dernier, est toujours aux mains de ses ravisseurs.


SEYCHELLES
La constitution des Seychelles est désormais disponible en créole.


Avec  l’anglais et le français, le créole est une des langues officielles de la république seychelloise. C’est écrit dans le premier chapitre de la constitution, où il est même stipulé que tout citoyen peut faire usage de la langue créole pour toute démarche légale.
Après un long travail de traduction par plusieurs universitaires, les premiers 500 exemplaires de la constitution sont été imprimés. Le premier a été offert au président seychellois Danny Faure.



MAURICE
Un vol insolite dans la zone portuaire de Port-Louis à Maurice.


Ce sont des paquets de pâtes qui ont été subtilisés  dans un entrepôt. 9000 paquets de macaroni pour une valeur d’environ 10 000 euros. La police mène son enquête dans toute l’île. Pour le moment, seul un revendeur a été arrêté dans la capitale. Il a été placé en détention dans l’attente de remonter la filière qui lui a procuré cette marchandise



SEYCHELLES
La saison des « œufs oranges » est ouverte aux Seychelles


On appelle ainsi les œufs de sternes, des oiseaux de mer, parce que le jaune d’œuf est de couleur orange. C’est un mets très prisé dans l’archipel. La collecte est strictement réglementée. Ces œufs sont ramassés sur l’île Desnoeuf à 200 kilomètres de l’île principale de Mahé. La collecte n’a lieu qu’une fois tous les deux ans pour ne pas mettre en péril cette espèce. Ils se cuisinent comme les œufs de poule : en omelette, à la coque, au plat ou plus souvent durs en salade. Les consommateurs se les arrachent à prix d’or.


MADAGASCAR
Loin de l’agitation politique de Madagascar, l’île de Nosy-Bé continue de gagner des points dans le tourisme.


L’arrivée de la compagnie Ethiopian Airlines, 6ème compagnie internationale à desservir Nosy-Bé, apporte un afflux supplémentaire de 450 touristes par semaine. L’année dernière, on a enregistré 82 000 touristes à Nosy-Bé, ce record devrait être largement dépassé cette année.