Octroi de mer: MEDEF et CGPME contestent

octroi de Mer
© Ali Chamsudine | Thierry Galarme, président du MEDEF Mayotte

Les organisations patronales, le MEDEF et la CGPME rejoignent les rangs des contestataires et appelle à manifester contre les taux de l'octroi de mer pratiqués dans le Département.

Andry Rakotondravola
Publié le , mis à jour le

C’est la CGPME qui a lancé le mouvement le mouvement des patrons avec un communiqué accusateur :
 « Le Conseil départemental s'entête sur l'octroi de mer et affiche son mépris du monde économique »
 

octroi de Mer
© Emmanuel Tusevo | Saïd Bastoi, président de la CGPME Mayotte

« La CGPME s'associera aux autres organisations patronales pour tenter de ramener à la raison une assemblée départementale qui semble avoir perdu toute capacité à discuter et à penser.
Alors que le chômage atteint des sommets, et que les indicateurs économiques de Mayotte sont tous au rouge, le Département semble avoir d'autres priorités. C'est du mépris pour les entrepreneurs. Il est grand temps de se réveiller. », conclu-t-elle.
 
Et donc le MEDEF vient d’adhérer au mouvement en écrivant dans un communiqué daté de ce mardi 9 février :
 
« La délibération du Conseil Départemental sur l’octroi de mer place nos entreprises dans une situation de péril économique inédit.
L’énumération des conséquences serait longue, vous les connaissez qu’il s’agisse du BTP, de la production locale, des médicaments, des produits de première nécessité aux prix réglementés. »
 
Le soulèvement de tout le monde économique de Mayotte est une première à Mayotte. Même la crise qui a suivi les manifestations contre la vie chère n’avait pas pu unir les organisations syndicales dans un front commun.
Il est aussi vrai que la conjoncture est particulièrement propice avec notamment le conflit au port de Longoni qui pèse sur l’activité économique.