"La parole assassinée". L'hommage de Mayotte 1ère aux journalistes de RFI

La parole assassinée
Ghislaine Dupont et Claude Verlon, victimes du terrorisme.

Mayotte 1ère s'est associée au concert des hommages rendus de part le monde à Ghislaine Dupont et Claude Verlon, journalistes de RFI victimes du terrorisme. Le personnel s'est rendu à la rédaction, lieu symbolique, pour une minute de silence, en priant pour que cela ne se reproduise plus.

Gérald Prufer Publié le , mis à jour le

 

La parole assassinée

LA PAROLE ASSASSINEE
2 journalistes, 2 collègues, 2 confrères froidement abattus, lâchement assassinés alors qu'ils ne faisaient rien d'autre que leur métier.
Morts tous les deux  au nom du droit de savoir, du droit à l'information.
Cette triste réalité est inacceptable, insoutenable car tuer des journalistes, des équipes en mission sur le terrain, c'est tuer le droit à la vérité, le droit à la liberté.
Nous allons observer cette minute de silence pour marquer notre solidarité avec les familles endeuillées, mais aussi notre solidarité avec RFI, qui comme nous constitue la VOIX DE LA FRANCE, reconnue et appréciée dans le monde entier.

Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été enlevés et assassinés le 2 novembre. Les 2 reporters de RFI étaient en mission à Kidal dans l'extrème nord du Mali. Nos confrères venaient d'interviewer Ambeiry Ag Ghissa, un représentant du MNLA, la rebellion touaregue à Kidal, quand ils ont été embarqués de force par des hommes armés qui les ont exécutés à quelques kilomètres de là.
Ghislaine Dupont et Claude Verlon éteint des reporters très expérimentés. Ils connaissaient particulièrement bien l'Afrique et étaient tout sauf des têtes brûlées.


Une enquête est en cours et 3 des assassins ont déjà été identifiés.
Prions pour que cela ne se reproduise plus même si nous savons au fond de nous même que ce risque fait partie de notre métier .

Gérald Prufer

Directeur Régional de Mayotte 1ère