Le maire de Koungou définitivement révoqué

Placé sous contrôle judiciaire strict en 2010, Ahmed Souffou maire de Koungou a été révoqué par le Conseil d’Etat.

Maité KODA Publié le , mis à jour le

Il ne sera plus jamais maire de Koungou.

Depuis quelques années, la justice s’intéresse de près au parcours d’Ahmed Souffou. Soupçonné d’avoir aidé des étrangers en situation irrégulière en leur fournissant de l’électricité il a été mis en examen en 2010 pour aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, usage de faux et corruption passive. En effet, la justice lui reproche d’avoir été rémunéré en échange de ses largesses. Une perquisition à son domicile avait donné lieu à la saisie de dossiers de demande de visas.

Au vu des faits qui lui étaient reprochés et son placement sous contrôle judiciaire strict, un décret était publié le 13 janvier 2011 portant sa révocation. Andjo Moussa lui succède alors à la tête de la commune.

La décision, contestée par Ahmed Souffou qui a fait appel vient d’être confirmée par le Conseil d’Etat. Avec cette décision en date du 7 novembre, c’est le dernier recours du désormais ex-maire qui vient d’être épuisé.

L'actu en vidéo

Les familles en plein moment de partage à Mtsahara

Les associations ont invité les aidants à venir les voir pour leur proposer des solutions à leur situation.