Zika : les États-Unis émettent une alerte pour Sainte-Lucie

Le Zika voyage grâce aux hommes qui se déplacent et le moustique sur place diffuse le virus
© DR | Le Zika voyage grâce aux hommes qui se déplacent et le moustique sur place diffuse le virus

Aux États-Unis, le Centre pour la Prévention et le Contrôle des Maladies, le CDC, a émis le 13 avril une alerte pour Sainte-Lucie à cause de l’augmentation des cas de ZIKA.

Caroline Popovic Publié le , mis à jour le

Selon les statistiques officielles, il y a 4 cas confirmés de ZIKA sur l’île de Sainte-Lucie. Un chiffre dérisoire  par rapport à la Martinique, qui s’explique par l’absence de déclarations.

En effet, à Sainte Lucie, la population ne va pas consulter pour les symptômes associés à ce virus. Les visites chez le médecin coûtent cher et la majorité des sainte-luciens doivent se soigner à domicile, avec les moyens du bord.
 
C’est le même scénario dans d’autres pays de la Caraïbe, comme la Barbade qui ne confirme que 3 cas de ZIKA et la Dominique qui aurait eu son premier cas en mars dernier.
 

Des centaines de milliers de cas probables


Depuis, pas de chiffres ! Ce phénomène se reproduit à Porto Rico, un territoire américain de 3,5 millions d’habitants, qui n’a confirmé que 436 cas de ZIKA dont 60 femmes enceintes. Mais les autorités sanitaires estiment qu’il y a probablement des centaines de milliers de cas sur l’île. 
 
La Caraïbe veut éviter d’être épinglée comme destination à risque par les États-Unis car les alertes peuvent conduire à des annulations et affecter l’industrie touristique.
 

Des conseils mais pas d'interdiction


Pourtant, les États-Unis n’interdisent pas à leurs citoyens de se rendre dans la Caraïbe. Sur le site web du CDC, Centre pour la Prévention et le Contrôle des Maladies, on conseille simplement aux voyageurs de s’habiller en pantalons et en chemises à manches longues.

Il faut également se munir de vêtements protecteurs imprégnés d’un insecticide utilisé par les forces armées américaines. Et il faut aussi utiliser constamment des répulsifs pour éloigner les moustiques. 


Le CDC déconseille la région aux femmes enceintes


Le CDC signale également que le virus est transmissible par rapport sexuel. En revanche, l’organisation déconseille aux femmes enceintes de voyager dans la région. Les risques sont nombreux pour les nourrissons dont la mère contracte le ZIKA. La microcéphalie, des problèmes neurologiques et même la cécité sont les dangers liés à la transmission du ZIKA de la mère à son bébé. 
 
Malgré l’alerte émise par les États-Unis et les dangers liés au ZIKA, la Caraïbe a enregistré à ce stade très peu d’annulations dans le secteur du tourisme.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.