Les ventes de CD s'effondrent

Couvertures de CD
© Martinique 1ère | Quelques titres de la riche offre de la musique des Antilles Françaises

À la peine depuis déjà plusieurs années, les ventes de CD poursuivent leur dégringolade en Martinique. Au grand dam des disquaires, obligés de se diversifier.

Grégory Gabourg Publié le , mis à jour le

Plus qu'une révélation, une confirmation. Si les cd abréviation de "Compact Disc" en anglais)continuent de se vendre, les volumes écoulés sont nettement moins importants qu'au début des années 2000.


Des ventes divisées par deux

L'un des principaux disquaires de l'île a vu ses ventes baisser de plus de 40% en sept ans. "Il n'y a que cette année que la courbe est restée à peu près au même niveau", s'étonne-t-il.

Constat presque identique fait par l'un de ses concurrents. "Le rayon "Livres" fait mieux que le rayon "Musique", fait remarquer le responsable d'un magasin très connu de Martinique. Preuve que le compact disc ne fait plus recette !

La musique en ligne plutôt que le cd

La cause de cette dégringolade est connue : le téléchargement. C'est quasiment devenu la norme, notamment, pour les jeunes, qui préfèrent se procurer, parfois gratuitement, de la musique sur Internet, plutôt que de l'acheter en magasin. Ce qui explique les faibles ventes d'albums de zouk, de dance-hall, ou de variété internationale, genres musicaux les plus écoutés par les jeunes.
 
Heureusement, certains professionnels s'en sortent. Ils se rattrapent sur les ventes de dvd, jeux vidéo, et produits informatiques, entre autres. L'un d'entre eux envisage même de se lancer dans la commercialisation de billets de concerts.